Tchernobyl et Fukushima n'existeraient pas... si l'homme était parfait.

Publié le par desirsdavenirparis5


 

26 avril 2011 - La catastrophe de Tchernobyl, en 1986, a été classée au niveau 7, tout comme celle de Fukushima, 25 ans plus tard. Ces deux drames, qui, techniquement, diffèrent sensiblement, présentent un point commun essentiel..

26 avril 1986, 1h23. Dans la centrale russe de Tchernobyl, le cœur d’un réacteur, le numéro 4, entre en fusion et explose. Les 1200 tonnes de la dalle de béton recouvrant le réacteur sont projetées en l’air et retombent sur le cœur qu’elles fracturent. Un incendie gigantesque se déclare et la bataille qui s’engage alors dure 8 mois.  A l’origine du drame, un enchaînement d’erreurs humaines à la suite de simples tests de fonctionnement. Des erreurs incroyables, avec le recul, puisqu’elles sont allées jusqu’à la suppression volontaire de sécurités. .........

 

11 mars 2011, 19h03. Le gouvernement japonais déclare l’état d’urgence nucléaire. A 14h46, un séisme de magnitude 9 a secoué le nord de l’île d’Honshu. Aussitôt, les réacteurs des centrales nucléaire situées sur la côte est du Japon sont passés en mode d’arrêt automatique. .......

 

 

 La suite n’est pas encore écrite. Il faudra, comme à Tchernobyl, des années, voire des décennies, pour reprendre le contrôle des quatre réacteurs de Fukushima Daiichi. Mais, là encore, la centrale apparaît largement hors de cause. Alors que l’on accuse la technologie dépassée de l’eau bouillante, remplacée par l’eau pressurisée, rien, dans cette nouvelle catastrophe, n’est dû à un mauvais fonctionnement des réacteurs. Pas plus qu’à Tchernobyl, ce n’est pas le nucléaire lui-même qui est en cause. Le problème japonais vient entièrement d’une mauvaise conception de la construction de la centrale pour faire face à un tsunami géant. ...........


 

Le nucléaire résulte d’une foi scientiste. Sur de nombreux fronts, cette croyance issue du 19ème siècle s’effrite et se lézarde.

M.A.

www.franceculture.com/blog-en-quete-de-science-2011-04-27-tchernobyl-et-fukushima-n-auraient-pas-existe-si-l-homme-etait-p?utm_term=France+Culture+sciensces&utm_content=le+blog+de+Science+Publique&utm_source=twitterfeed&utm_medium=facebook

Publié dans Ecologie-Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article