Coût de la sortie du nucléaire : halte à l'intoxication médiatique

Publié le par desirsdavenirparis5

 


Sans doute soucieux de détourner l'attention du quidam des affres des affaires Bazire - Balladur - Sarkozy, un grand quotidien national publie ce matin en "une" la soi-disant information tonitruante suivante : "la facture exorbitante d'un arrêt du nucléaire" surmonté du chiffre "plus de 750 milliards d'euros".

Et le journal de s'appuyer sur une interview du patron du CEA (A comme "atomique") présenté d'ailleurs comme un"sage" et non un "fanatique de l'atome" (il y en aurait donc, dixit le Figaro. On attend la liste : Lauvergeon ? Besson ? Sarkozy himself ?).

En "une" toujours, on nous dit que le patron du CEA "estime que l'arrêt du nucléaire en France couterait plus de 3 fois le chiffrage de 250 milliards d'euros effectué par les allemands". On cherchera pourtant en vain dans l'interview la moindre phrase qui étaye cette "information". Bien au contraire, Bernard Bigot reconnaît honnêtement "Pour ce qui est de la France (...) je crois qu'à ce stade aucun chiffre ne peut raisonnablement être avancé" !.........

 

Tenter de préempter le débat en affichant des chiffres sortis de nulle part n'est en rien digne d'un média qui se prétend d'information. Il confirme malgré tout que le nucléaire ne fait décidément pas bon ménage avec l'objectivité et la transparence. Gageons qu'il soit aussi le signe d'une certaine fébrilité de ses thuriféraires face à un débat d'enjeu national enfin libéré du tabou qui pesait depuis des décennies.

22 Septembre 2011 Par Denis Baupin

blogs.mediapart.fr/blog/denis-baupin/220911/cout-de-la-sortie-du-nucleaire-halte-lintoxication-mediatique

Publié dans Ecologie-Environnement

Commenter cet article