Marcoule : les « trois secrets » de l'accident nucléaire

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Un cercueil blindé, des déchets mystérieux, un blessé soigné par l'armée : un journal espagnol dénonce les silences de la France.

Selon le quotidien barcelonais Publico, les autorités françaises cherchent à cacher l'origine radioactive de l'accident nucléaire qui a eu lieu lundi 12 septembre sur le site de Marcoule, faisant un mort et quatre blessés. Selon leurs informations, la victime a été contaminée : le cercueil, mis en terre samedi, est protégé par un blindage spécial et la famille n'a pas pu voir le cadavre.

Le quotidien croit également savoir qu'aucune autopsie n'a été effectuée. Et seuls les gendarmes, équipés de combinaisons de protection, ont eu accès au hangar où a eu lieu l'explosion.

Selon l'ASN, des blessés « pas contaminés »

L'employé mort était d'origine espagnole, âgé de 51 ans et il est mort brûlé par des métaux en fusion alors qu'il tentait d'ouvrir la trappe du four à la barre à mine.

Dans un premier communiqué, l'ASN (Autorité de sureté nucléaire) affirmait qu'il n'y avait pas de rejet à l'extérieur de l'installation. Sans préciser s'il s'agissait du site ou du hangar.

Dans un deuxième communiqué, l'ASN assurait que « aucune contamination n'a été constatée : les blessés ne sont pas contaminés ».

PLAN

« Un accident industriel, pas nucléaire »

Des incertitudes qui dérangent

Des déchets provenant d'activités militaires locales ?

Greenpeace troublé par des contradictions

Le four n'aurait pas explosé

@font-face { font-family: "Cambria"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; }  

 

Par Blandine Grosjean | Rue89 | 19/09/2011 | 13H29

www.rue89.com/planete89/2011/09/19/marcoule-les-trois-secrets-de-laccident-nucleaire-222516

Publié dans Ecologie-Environnement

Commenter cet article