Fillon veut des retraités plus morts que vifs !

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Faisons litière de la stupidité d'un certain nombre de journalistes persistant contre l'évidence à situer François Fillon à "l'aile sociale" de l'UMP lors même que toutes les réformes qu'il a mises en oeuvre depuis 2007 (en n'ayant garde d'oublier la calamiteuse réforme des retraites de 2003 qui porte son nom) tout autant que ses déclarations prouvent qu'il est dans le camp de la droite la plus dure et réactionnaire : antisociale jusqu'à la moelle.

La dernière réforme des retraites à peine votée - en dépit de l'hostilité d'une grande majorité des Français (plus de 60 %) et de nombreuses manifestations d'envergure entre juin et octobre 2010 mais telle est l'indélébile marque du sarkozysme : vous n'en voulez pas ? On vous l'impose sans discussion possible - il envisage désormais de faire passer l'âge légal de départ en retraite à 67 ans, visant un âge de retraite commun entre la France et l'Allemagne  (Flash-Actu du Figaro, 22 sept. 2011).

Il feint d'oublier une vérité dérangeante : à savoir qu'en ayant également élevé le nombre de trimestres nécessaires pour valider la retraite à 66 ans, elle est déjà repoussée jusqu'à 67 ans pour grand nombre de personnes qui présentent des interruptions dans leur carrière, notamment les femmes qui ont arrêté de travailler plusieurs années pour élever des enfants et grand nombre de travailleurs précaires ou de personnes exclues du monde du travail pour diverses raisons.

Autre vérité dérangeante : nous lisons de façon récurrente que les entreprises ne veulent pas des vieux ! qu'on les appelât aujourd'hui "seniors" ne change pas plus la problématique que de nommer les femmes et hommes de ménage "techniciens de surface". Novlang... Ils font tout pour s'en débarrasser. Certaines renouent d'ailleurs avec la pratique des pré-retraites qui fut stupidement abandonnée et mise au pilori.

C'est bien évidemment stupide sur les plans économique, social et humain. Mieux vaut en effet être pré-retraité avec des revenus convenables que chômeur voire en fin de droits ou touchant le RMA. Parce qu'être retraité à 60 ans ou pré-retraité plus jeune ne signifie nullement la fin d'une vie "active". Leur temps libre n'est nullement une charge pour la société, bien au contraire : ils sont utiles à l'économie.......

 

 

kamizole.blog.lemonde.fr/

Publié dans Retraites-travail

Commenter cet article