Marché de la sécurité : vers un hold-up des sociétés privées ?

Publié le par desirsdavenirparis5

 

La sécurité n’a pas de prix mais elle est parfois rentable. De plus en plus, la sécurité privée marche sur les plates-bandes du secteur public : sécurité des aéroports, des bâtiments publics et bientôt des tribunaux, voire patrouilles en ville. Sans compter le juteux marché de la vidéo-surveillance. Selon le SNES, une des principales organisations patronales du secteur, le chiffre d’affaires 2009 du secteur serait de 5,3 milliards d’euros avec 147 8000 salariés la plupart travaillant dans de petites entreprises. La seule surveillance humaine (les vigiles) pèse 3,9 milliards d’euros. Et le secteur va continuer de grandir. Selon Le Figaro, les effectifs augmentent de 3% chaque année. D'ici à 5 ans, les agents de sécurité privée seront 200 000, talonnant les actuels 248 000 policiers et gendarmes. En sachant que 3500 postes de policiers seront supprimés dans les trois ans à venir.

Pourtant les critiques ne manquent pas contre le secteur. ........

Les contrôlés deviennent contrôleurs......
Lobbying intensif

 
 

/www.marianne2.fr/Marche-de-la-securite-vers-un-hold-up-des-societes-privees_a202145.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article