Et viva Eva !

Publié le par desirsdavenirparis5


Ce sera donc Eva Joly ! On s’en doutait un peu depuis que l’ex-magistrate avait manqué pour une poignée de voix la victoire au premier tour des primaires organisées par Europe Écologie-Les Verts (EELV). Mais, tout de même, quelle surprise ! Certes, mardi soir, lorsque le résultat sera officiellement proclamé (nous n’y sommes pas encore tout à fait), notre étonnement sera retombé. Mais, quinze jours plus tôt, on n’aurait pas parié lourd sur les chances de Mme Joly — de son nom norvégien Gro Eva Farseth — de succéder à l’ancêtre René Dumont, premier candidat du mouvement écologiste, en 1974. À tout prendre, la surprise est heureuse. Pour notre part, nous aurions préféré un candidat du sérail. Le mouvement ne manque pas de personnalités capables d’incarner l’écologie dans toute sa complexité. À commencer par sa secrétaire générale, Cécile Duflot, ou un « historique » comme Yves Cochet, pour ne pas parler de ceux qui ont déjà donné, comme Voynet ou Mamère. Car de quoi s’agit-il ? Sûrement pas de conquérir l’Élysée. Il s’agit, durant plusieurs mois, de courir les tribunes pour mobiliser les consciences, non exclusivement sur les problèmes d’environnement, ni seulement sur les questions sociales, mais au croisement de ces deux courants de pensée. Car l’écologie politique est pluridisciplinaire et complexe, et trop souvent caricaturée par ses adversaires, ou parfois par ses fondamentalistes.

Réfléchir sur nos modes de vie, nos processus de production, nos agissements sociaux, nos habitudes consuméristes, et en tirer les conclusions nécessaires pour agir sur nos comportements,  
À dire vrai, Eva Joly est à peine mieux référencée. 
Nous pensons tout le contraire. 

http://www.politis.fr/Et-viva-Eva

jeudi 14 juillet 2011, par Denis Sieffert <http://www.politis.fr/_Denis-Sieffert,003_.html>

Publié dans Ecologie-Environnement

Commenter cet article