Royal au Grand Journal (2/5): "Les choses sérieuses, c’est qu’une petite fille vient de se faire assassiner devant son école, qu’il y a de la violence, que l’école doit être un sanctuaire"

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Résumons. Le Grand Journal fait met l’accent sur la Boîte à questions de Martine Aubry il y a 3 mois, le 21 mars, où elle bredouille quelque chose qui n’a ni queue ni tête, en parlant de Ségolène Royal : « Je suis brune, elle est bronde, elle est blonde. »

Evidemment, Ségolène Royal, qui note le sous-entendu – « C’est agréable ! Vue la réputation des blondes… » - rigole et lance : « Vous allez voir, la "blonde" va surprendre ! ». Bon public, elle plaisante avec les animateurs.

Apparemment, Michel Denisot n’avait pas prévu que la blonde Ariane Massenet se sentirait visée : Royal « Vue la réputation des blondes… », Massenet « Oui, bien vous savez… », Royal « … réputation très injuste, hein, d’ailleurs. », Massenet « Je vous remercie, je vous remercie. »

La conversation de comptoir touchait à sa fin, quand Ali Baddou, avec son tact légendaire, prit un ton doctoral. On se serait cru revenus à Sciences Po, avec la professeur Baddou interrogeant l’élève Royal : « Mais qu’est-ce que vous avez compris ? Non, non, sincèrement, je vous pose la question vraiment naïvement. Qu’est-ce que vous avez compris, là, dans… ce qu’a dit Martine Aubry ? ». Apparemment, Ali Baddou avait oublié qu’il était devenu animateur d’une émission télé.

Ce qui a jeté un certain froid. Michel Denisot a alors essayé de faire marche arrière : « On va tourner la page rapidement. » ; Ariane Massenet tenta d’évacuer le problème : « Vous répondrez dans la Boîte à questions tout à l’heure. ». Jean-Michel Apathie observait la scène le visage fermé.

Et finalement, ce fut Ségolène Royal qui donna une leçon à Ali Baddou, alors qu’il revenait à la charge encore et encore : « C’est la patronne de votre parti qui vous attaque avec une violence incroyable, et vous regardez ça en souriant et vous voulez passer aux choses sérieuses, qu’est-ce qui est plus sérieux pour vous ? »

La candidate à la primaire socialiste martela :

« Les choses sérieuses, c’est qu’une petite fille vient de se faire assassiner devant son école, voilà les choses sérieuses, et qu’il y a de la violence à l’école, et que l’école doit être un sanctuaire, et que c’est effroyable. […]

Il y a des choses plus sérieuses, honnêtement, que les petites phrases, et franchement, avec ce qui se passe aujourd’hui, vous me faites le plaisir de m’inviter, je crois que c’est vrai qu’il y a des sujets extrêmement graves aujourd’hui, les Français sont très, très inquiets, et moi […] ce qui m’intéresse, ce sont les Français et la façon dont on peut améliorer leur vie, et leur redonner l’espérance. »

Frédérick Moulin


 

Transcription par Militants de l’Espoir À Gauche avec Ségolène Royal / F.M.

Michel Denisot : Le Grand Journal de Canal+ en direct, avec Ségolène Royal ce soir. Avant de voir les sujets d’actualité du jour, on va voir un extrait de la Boîte à questions de Martine Aubry qui est venue il n’y a pas très longtemps, et, ‘chais pas si elle vous regarde de vraiment près ? Regardez.

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article