Victoire judiciaire de mineurs licenciés pour grève il y a plus de 60 ans

Publié le par desirsdavenirparis5


[INTERVIEW] 17 mineurs du Nord Pas-de-Calais avaient été licenciés pour grève en 1948. 60 ans après, la justice leur donne raison. Leur victoire ouvre "des possibilités juridiques extraordinaires", estime un de leurs avocats.

Plus de soixante ans après les faits, la cour d'appel de Versailles a donné raison à 17 anciens mineurs du Nord/Pas-de-Calais licenciés pour faits de grève en 1948, a indiqué vendredi 11 mars l'un des quatre avocats qui représentent les gueules noires et leurs familles.

Ce jugement est une première dans l'histoire du droit du travail, non ?

- A ma connaissance, il n'y a effectivement aucun plaignant qui ait obtenu reconnaissance du caractère discriminatoire de son licenciement soixante après les faits. Il y a deux aspects dans ce jugement. D'une part la cour d'appel de Versailles reconnaît que les 17 mineurs, ou plutôt leurs veuves et leurs descendants car ils ne sont plus que 7 à être vivants, ont été licenciés parce qu'ils avaient participé aux grèves de 1948 et donc pour un motif discriminatoire. D'autre part, la juge a fixé le délai de prescription, de trente ans, non par à la date du licenciement, mais au moment où a été révélée la discrimination.

 

Qu'est-ce que cela va changer en matière de discriminations ?...

 

 

 

Interview de Slim Ben Achour, un des quatre avocats des mineurs, par Nathalie Funès

(le vendredi 11 mars 2011)

tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110311.OBS9519/victoire-judiciaire-de-mineurs-licencies-pour-greve-il-y-a-plus-de-60-ans.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article