une méthode efficacepour assurer l’indépendanc eénergétique de la France

Publié le par desirsdavenirparis5


 

Ségolène Royal propose une méthode efficace pour assurer l'indépendance énergétique de la France

Ces derniers jours, Ségolène Royal s'est exprimée à plusieurs reprises sur la question de l'avenir énergétique de la France, à l'occasion de la décision d'Angela Merkel de fermer les centrales nucléaires d'Allemagne à échéance de 10 ans.

Ségolène Royal a d'abord rappelé que la situation des deux pays est différente : en Allemagne, sept réacteurs sont déjà arrêtés et neuf seulement sont en activité. En France, nous comptons 58 réacteurs et 19 centrales fournissant 17% de la consommation énergétique et 75% de l'électricité, contre 22% en Allemagne. L'enjeu industriel est donc nettement plus fort en France.

Mais la sortie de la dépendance au nucléaire ne relève pas de considérations techniques mais d'un choix politique. L'Espagne, par exemple est à 40% d’énergie renouvelable dans son bouquet énergétique, l’Autriche est à 62% également. La France qui n'est qu’à 17% d’énergie renouvelable doit faire davantage. L’objectif fixé par l’Europe est 20%.

Ségolène Royal a indiqué sa position : comme l’a montré le débat public qu'elle a organisé dans sa région avec différents experts aux points de vue contradictoires, on peut sortir du nucléaire en 40 ans, c'est-à-dire fixer un objectif ferme pour que l’ensemble de la mutation énergétique et industrielle puisse se faire dans de bonnes conditions. Mais il faudra conserver deux réacteurs en activité pour maintenir la veille technologique et créer un laboratoire pour le traitement des déchets. Les emplois à maintenir et à créer dans le démantèlement des centrales, dans les travaux d'isolation des logements, et dans les nouvelles énergies permettront de rassurer les territoires concernés par les fermetures de centrales.

Pour y parvenir, elle a identifié trois actions à mener :

* Mise en place d'un plan massif d’économies d’énergie puisque l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas. Il y a 60% d’économie d’énergie à faire dans notre pays. Plusieurs centaines de milliers d’emplois peuvent être créés dans le domaine des économies d’énergie, à commencer par l’isolation des logements.

* Montée en puissance, comme cela a été fait en Poitou-Charentes, de la production d'énergies alternatives

* Enfin, organisation de la sortie du nucléaire avec des objectifs politiques fermes après avoir mené un grand débat avec les citoyens et le Parlement car pour réussir la mutation écologique il faut construire un consensus national. Le secret sur ce sujet doit être levé et le débat démocratique s'ouvrir : par exemple, on sait qu'il faut investir 90 milliards en travaux de sécurité. Il est plus judicieux de fermer les centrales non sûres et d'investir dans une industrie énergétique solaire

La transparence du débat sur la question du nucléaire et l’avenir énergétique de la France, Ségolène Royal ne se contente pas de l’appeler de ses vœux : elle la met en œuvre dans sa Région où elle a organisé récemment un séminaire de travail des élus régionaux et un débat public avec des intervenants aux points de vue contradictoires sur la question, notamment Joel Mazet directeur régional d’EDF, Bernard Chabot, co-fondateur de Négawatt, Eric Virvaux représentant le Syndicat des Énergies Renouvelables et Roland Caigneaux représentant Poitou-Charentes Nature. Cette expérience inédite et courageuse gagnerait à être suivie sur tout le territoire national.

Pour conclure, Ségolène Royal a affirmé qu'en s'engageant dans ce pari industriel très offensif, l'Allemagne devient le premier grand pays à investir à fond dans les énergies renouvelables et donc à anticiper l'avenir. C'est « rageant » parce que c'est la France qui aurait pu devenir la puissance verte . Nous avons la maîtrise de ces technologies : les éoliennes et l'énergie solaire ont été inventées en France. En 2007, Ségolène Royal avait plaidé pour que nous devenions la première puissance écologique et les faits lui donnent raison.


Bien amicalement
L'équipe de Ségolène Royal

Blog : http://www.leblogdesegoleneroyal.fr

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article