SYRIE • L'incroyable silence du monde arabe

Publié le par desirsdavenirparis5


Aucune condamnation de la répression exercée par le régime de Damas n'a été formulée par les Etats arabes. Pourquoi le cas syrien suscite-t-il un tel manque de réactions ? L'analyse du quotidien suisse Le Temps.

 


On cherche en vain, depuis le début de la crise syrienne, une condamnation de la répression – voire une simple prise de position – venant de l'Egypte, de la Tunisie ou de l'ensemble des autres pays arabes. Le cas syrien semble tétaniser les capitales arabes, pour une fois (qu'elles aient ou non accompli leur révolution) unies. Cette unanimité dans le silence ne laisse pas de surprendre, tant le régime syrien suscite des réserves, voire de l'hostilité, au sein de ses pairs arabes. Un tel silence est d'autant plus remarquable que la répression en Libye, d'un niveau comparable, avait suscité les vives critiques des voisins du colonel Kadhafi et un vote de la Ligue arabe en faveur de l'adoption d'une résolution de l'ONU, qui a conduit à l'intervention de l'Otan.
PLAN
Pour l'Egypte et la Tunisie, 

Le silence de l'Arabie Saoudite, l .

Seule exception dans le Golfe arabo-persique, le Qatar, dont l'émir a longtemps été très proche de Bachar El-Assad, auprès de qui il a souvent joué un rôle de médiateur.

Autre paradoxe régional, Israël, 

Quant au Hamas, il s'est prudemment rapproché de l'Egypte et réconcilié avec le Fatah, 
 

17.06.2011|Christophe Ayad|Le Temps

www.courrierinternational.com/article/2011/06/17/l-incroyable-silence-du-monde-arabe

Publié dans Proche-Orient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article