Ségolène Royal sur la primaire EELV: "Cette prime donnée à Eva Joly, c’est ça, c’est l’engagement d’une femme qui est solide sur ses convictions, ses convictions qui remontent à loin"

Publié le par desirsdavenirparis5

 

 

« Comparaison n’est pas raison mais il y a des leçons, des enseignements à en tirer », a noté Ségolène Royal hier mercredi à propos de « la surprise créée par Eva Joly, arrivée devant Nicolas Hulot au premier tour des primaires d’Europe Ecologie-Les Verts » (EELV), comme l’appelle Ouest-France.

Et pour les instituts de sondage et les journaux qui les paient, assurément, c’est une surprise ! Viavoice publiait le 19 juin un sondage réalisé du 15 au 18 juin 2011 pour Libération. Les 1005 sondés, représentatifs de la population selon la méthode des quotas, préféraient que le candidat écologiste à l’élection présidentielle soit Hulot à 52%, et Eva Joly à 26%, 22% ne se prononçant pas. Parmi eux, les « sympathisants Europe Ecologie-Les Verts » - 133 sondés ! – se prononçaient à 63% pour Hulot et à 28% pour Joly, 9% ne se prononçant pas.

 

 

Et Libération d’écrire sur cette base : « À dix jours de la publication des résultats du premier tour de la primaire écologiste, Nicolas Hulot fait figure de grand favori dans son duel avec Eva Joly. ».

Et de poursuivre encore : « L'ancien animateur de TF1 bénéficie à coup sûr de l'effet «vu à la télé», alors que sa challenger, qui bat les estrades depuis l'automne, pâtit encore d'un relatif manque de notoriété. ». Comme une impression de déjà vu.

Déjà, le 3 mai dernier, TF1 News, parlant d’un sondage BVA pour Orange, L’Express et France Inter réalisé les 29 et 30 avril, écrivait ces moments d’anthologie : « "Toutefois, rappelle BVA, le fait que les militants aient connaissance de la confortable avance de Nicolas Hulot auprès du grand public constitue toutefois un réel avantage pour ce dernier." », et de nous jouer la carte du soutien de « l'ancien résistant et diplomate Stéphane Hessel » à Hulot. Sondages faiseurs de rois, soutiens : comme un air de déjà entendu.

Hélas, l’encre de l’article de Libération à peine sèche, 4 jours plus tard pour la plateforme électronique qui clôturait jeudi 23 juin à 9h, 6 jours plus tard pour le vote par courrier qui s’achevait le 24 juin à minuit, les beaux sondages étaient totalement contredits par le vote des adhérents et « coopérateurs » d’EELV : Eva Joly remportait ce premier tour avec 49,75% des voix (+22 points par rapport aux sondage Viavoice), ratant d’un cheveux l‘élection dès le premier tour – il lui a manqué 64 voix seulement – et Nicolas Hulot recueillait 40,22% des suffrages (-23 points par rapport aux sondage Viavoice). Les deux autres candidats réunissaient 9,46%.

Et ce n’était pas la faute des abstentionnistes, le taux de participation atteignant 77,33%.

 

 


www.segoleneroyal-meag.com/article-segolene-royal-sur-la-primaire-eelv-cette-prime-donnee-a-eva-joly-c-est-a-c-est-l-engagement-d-78189260.html

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article