Ségolène Royal: "J'ai beaucoup appris dans les épreuves"

Publié le par desirsdavenirparis5

Par Eric Mandonnet et Marcelo Wesfreid, publié le 07/06/2011 à 16:01 

 

Si elle doute, elle le cache bien. Dans ses petits bureaux parisiens de la région Poitou-Charentes, à deux pas de la gare Montparnasse, l'ancienne candidate à l'Elysée prépare la primaire socialiste. Cette fois, les sondages ne lui sont pas favorables. Et les circonstances ? Sans jamais citer le nom de Dominique Strauss-Kahn, elle parle des conséquences politiques de l'affaire. N'hésite pas à pointer ses différences avec Martine Aubry et François Hollande. Et attaque, sans s'encombrer de nuances, celui qui l'a battue en 2007, Nicolas Sarkozy. 

La gauche peut-elle encore, aujourd'hui, se prétendre plus morale que la droite?

Elle doit se battre pour le prouver. La moralité politique, c'est, pour la gauche, réduire les inégalités, refuser les connivences avec les intérêts particuliers, et tenir parole en ne grugeant pas les électeurs par des promesses fallacieuses, comme l'a fait le candidat de droite en 2007. .........

PLAN

La gauche doit-elle clarifier son rapport à l'argent? Pourquoi liez-vous à nouveau le fait dont on parle à la gauche en général?  

Etes-vous féministe?

Faut-il s'adapter à la mondialisation ou la combattre car elle est une "escroquerie", comme le préconise Arnaud Montebourg? 

Jusqu'où aller dans l'instauration de barrières douanières? 

La non-augmentation des impôts est-elle pour vous une règle? 

Sur le plan économique, qu'est-ce qui vous distingue de Martine Aubry ou de François Hollande? 

Que faire face à l'arrivée à Lampedusa d'un nombre croissant de migrants issus des révolutions arabes?

   

www.lexpress.fr/actualite/politique/segolene-royal-j-ai-beaucoup-appris-dans-les-epreuves_1000108.html

Publié dans Ségolène Royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article