Sarkozy et la malédiction de Giscard

Publié le par desirsdavenirparis5

A exactement 500 jours du premier tour de l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy est plus impopulaire que Valéry Giscard d’Estaing à la même époque.

"Ce sera du 50-50." Questionnez Nicolas Sarkozy sur 2012, et vous entendrez invariablement la même réponse. A dix-sept mois du premier tour de la prochaine présidentielle, le Président sortant veut croire que les électeurs remettront les compteurs à zéro et oublieront les sondages mesurant chaque mois son impopularité. Les chiffres sont pourtant imparables et la comparaison avec ses prédécesseurs inquiétante.

Seul institut de sondages à mesurer la cote de popularité des Présidents depuis les débuts de la Ve République, l’Ifop dispose d’un outil intéressant. Si l’on reprend la cote des prédécesseurs de Nicolas Sarkozy qui ont brigué un second mandat, on s’aperçoit que c’est François Mitterrand qui était le Président plus populaire 500 jours avant la présidentielle suivante: en novembre 1986, 61% des Français étaient satisfaits de son action. Il fut réélu avec 54%. En situation de cohabitation également, Jacques Chirac pouvait compter sur le soutien de 56% des Français en novembre 2000. Il fut réélu avec 82% des voix après l’élimination de Lionel Jospin. Quelques années plus tôt, Charles De Gaulle n’avait que 52% de satisfaits en juillet 1964. Cela fut suffisant pour se faire réélire avec 55% des suffrages.

 

www.lejdd.fr/Election-presidentielle-2012/Actualite/A-500-jours-de-l-election-presidentielle-Nicolas-Sarkozy-est-le-chef-de-l-Etat-le-plus-impopulaire-de-la-Ve-Republique-240953/

Publié dans Sarkozy & scandales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article