Salaires : Carrefour, le contre-exemple parfait

Publié le par desirsdavenirparis5

Pendant que les salariés se battent pour leurs augmentations, la scission du groupe devrait rapporter 6 milliards aux actionnaires.

 

Dans le débat sur la répartition des profits, Carrefour fait figure de contre-exemple parfait. D’un côté, les salariés se mettent unanimement en grève pour obtenir une augmentation a minima, pendant que, de l’autre, les actionnaires se préparent à engranger un dividende exceptionnel de quelque 6 milliards d’euros grâce à l’introduction en Bourse de deux filiales du groupe.

Le 9 avril dernier, l’ensemble des salariés des hypermarchés Carrefour s’est mis en grève, à l’appel des syndicats FO, CFDT et CGT. En cause, les négociations salariales avec la direction, qui proposait une augmentation limitée, de 1 % en mars et de 1 % en octobre, assortie d’une remise de 10 % dans les magasins de l’enseigne. L’offre n’est pas satisfaisante aux yeux des salariés : pour une caissière payée à peine plus de 1.000 € par mois, cela représente une dizaine d’euros d’augmentation.

www.francesoir.fr/actualite/economie/salaires-carrefour-contre-exemple-parfait-93524.html

Publié dans Entreprises- Economie

Commenter cet article