QUI peut gagner la bataille du 1er tour en 2012 ?

Publié le par desirsdavenirparis5

L’amnésie

Certains veulent oublier les chiffres, mais rappelons les chiffres :

En 2002, Lionel Jospin, donné largement gagnant par les sondages, s’effondrait dès le 1er tour de l’élection présidentielle face à Jacques Chirac on obtenant seulement 16 % des voix.

En 2007, Ségolène Royal, malgré les attaques dans son propre parti, gagnait la bataille du 1er tour en obtenant face à Nicolas Sarkozy et ses moyens considérables, 26 % des voix.

En 2012, ceux qui croient que Nicolas Sarkozy est achevé, ceux qui croient que Marine Le Pen c’est du passé, se trompent. La bataille du 1er tour de l’élection présidentielle va être capitale. Il nous faut une candidate capable de remporter cette victoire pour le changement en 2012.

 

La France doit changer d’équipe et de cap.

La série des affaires qui accable le pouvoir en place de Nicolas Sarkozy montre combien il est nécessaire de changer d’équipe pour restaurer une éthique politique. On ne réforme pas un pays lorsqu’on n’a plus la confiance du peuple.

Les échecs de la politique suivie par Nicolas Sarkozy imposent le changement en 2012. La politique des cadeaux fiscaux pour les plus privilégiés est un échec, elle aggrave les déficits. La politique économique suivie du laisser-faire est un échec, elle n’a pas permis de dynamiser l’économie française et de préparer l‘avenir. La politique de l’éducation dans une vision comptable est un échec, elle remet en cause la capacité de la France à former correctement les jeunes générations. La politique de la santé est un échec, elle renforce l’opposition entre deux médecines l’une pour les riches, l’autre pour tous les autres. La politique de sécurité à coup d’effets d’annonce est un échec, des quartiers entiers sont laissés à l‘abandon. La politique européenne est un échec, elle manque d’une réelle volonté, d’une ambition pour répondre aux enjeux actuels.

 

Il faut donc réussir le changement des équipes et de l’orientation politique en 2012.

Alors qui ? Ségolène Royal ? François Hollande ? Martine Aubry ? Arnaud Montebourg ? Manuel Valls ? Jean-Michel Baylet ?

Ils seront tous au pouvoir en 2012. Mais ce qui compte c’est la bataille électorale.

 

Qui donc peut remporter la campagne de 2012 ? 

 

La bataille du 1er tour est essentielle. 

Pour gagner en 2012, il faut d’abord remporter la victoire du 1er tour. Or, la bataille risque d’être féroce car l’équipe au pouvoir à bout de souffle y mettra toutes ses forces. A défaut d’un bilan, ses ressources sont immenses.

 

Le seul moyen de gagner la victoire pour le changement en 2012, c’est d’être en capacité de soulever un élan populaire. Les batailles de propositions sur des parties de programmes n’ont aucun sens, alors que la majorité des Françaises et des Français ne croient pas aux promesses. Les analystes politiques se trompent car ils parlent pour une petite élite.

Ce qui compte c’est de mener la campagne sur le terrain. D’aller partout en France dans toutes les villes, dans tous les quartiers, dans les campagnes ; d’avoir cette capacité de mobiliser les foules.

Ce qui compte c’est de faire entendre une voix claire, clairement audible pour expliquer les orientations, pour plus de justice et faire adhérer, pour vaincre l’abstention, pour amener au vote le peuple.

Ce qui compte c’est cette capacité de mobilisation sur le terrain, cette présence, cet élan à créer, cette dynamique à soulever, cette force de conviction à faire partager, parce que vous avez prouvé que dans les batailles vous savez tenir, que malgré les attaques vous savez garder la tête haute, que malgré les coups vous savez résister, que malgré toutes les barrières qu’on vous tend vous savez aller de l’avant pour faire avancer la France.

 

Alors, simplement, honnêtement qui a la capacité aujourd’hui à mener cette campagne, qui d’autre que Ségolène Royal ?

 

Philippe Allard

@font-face { font-family: "Times"; }@font-face { font-family: "Cambria"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }h1 { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 24pt; font-family: "Times New Roman"; }a:link, span.MsoHyperlink { color: blue; text-decoration: underline; }a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed { color: purple; text-decoration: underline; }span.Titre1Car { font-family: Times; font-weight: bold; }div.Section1 { page: Section1; }

www.segoleneroyal-meag.com/article-qui-peut-gagner-la-bataille-du-1er-tour-en-2012-85278871.html

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article