"Quelle mesure concrète serait, selon vous, de nature à faire reculer les idées de Marine Le Pen et réduire son influence ?" La réponse de l'économiste Thomas Piketty

Publié le par desirsdavenirparis5

      

·       Le FN prétend défendre la justice fiscale, mais en réalité l'extrême-droite a toujours été antisociale sur le plan des impôts, comme vient de le confirmer Marine le Pen en rappelant que son parti prônait la suppression de l'ISF (dont la réforme actuelle menée par la droite bling-bling constitue le plus énorme cadeau fiscal aux plus riches de tout le quinquennat). Pour combattre le FN, la gauche doit démontrer qu'elle est la plus crédible et la plus efficace pour défendre les classes populaires. Et notamment pour revaloriser le travail et le pouvoir d'achat des travailleurs modestes. Pas seulement dans les discours : de façon sonnante, trébuchante et chiffrée, grâce à une meilleure justice fiscale et à une remise à plat complète des impôts.

·        

·       Actuellement, les salariés payés au smic voient leur salaire amputé de 8% chaque mois au titre de la contribution sociale généralisée (CSG), soit l'équivalent d'un mois de salaire à la fin de l'année. À quoi s'ajoutent plus de deux mois de salaire payés en TVA et impôts indirects (essence, tabac, etc.), et encore deux mois en cotisations et taxes sur les salaires, etc.

·        

·       Au total, les classes populaires et moyennes paient 40% à 50% de leurs revenus en prélèvements, alors que les plus riches sont à tout juste 30% ! Avec, en outre, un système aussi complexe qu'illisible : après avoir versé un mois de salaire en CSG, les salariés modestes reçoivent avec un an de retard un chèque au titre de la prime pour l'emploi, qui représente entre la moitié et les trois quarts de leur salaire mensuel ! En fusionnant CSG, impôt sur le revenu et prime pour l'emploi en un impôt unique individualisé et prélevé à la source, nous prélevons seulement 2% au niveau du smic (et non plus 8%), si bien que le salaire net augmente fortement, de près de 100 euros par mois.

leplus.nouvelobs.com/contribution/107339;boIte-a-idEes-anti-le-pen-defendre-les-classes-populaires-par-la-justice-fiscale.html

Publié dans Fiscalité-Finances

Commenter cet article