Palestine : un Etat aux forceps

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Le veto de Washington empêchera sans doute la Palestine de devenir dans trois semaines le 194e Etat membre de l'ONU, même si elle doit accéder à un nouveau statut international. Ce qui suffit à inquiéter Israël. Par René Backmann

 
"Croyez-vous que nous avions un autre choix que le recours à l'ONU ? Depuis près de vingt ans, nous avons tout tenté pour préserver ou relancer le processus de paix. Tout : rencontres secrètes, négociations directes sous patronage américain, pourparlers indirects avec navette américaine, échanges discrets ou publics avec représentants du Quartette. En vain. Des personnalités israéliennes et palestiniennes ont présenté en 2003, à Genève, une initiative équitable et réaliste. Encore en vain. Obama, à peine élu, a tenté de mettre son charisme dans la balance. Toujours en vain. Et pendant ce temps, Israël construisait impunément en Cisjordanie un mur de séparation de 700 kilomètres, et augmentait jour après jour la population de ses colonies. Au point que, depuis Oslo, le nombre de colons israéliens a doublé. Et qu'ils sont aujourd'hui un demi-million.”
"Nous sautons dans l'inconnu"
Sa jovialité naturelle atténue l'indignation de ce confident du président palestinien dont le bureau s'ouvre sur des collines ensoleillées hérissées d'immeubles neufs et de grues, témoignages de la fièvre immobilière qui grise Ramallah. Mais, sans quitter des yeux l'écran de télévision où défilent les images de chars et de fusillades reçues de Syrie par Al-Jazeera, il ne cherche pas à cacher son inquiétude à trois semaines du pari diplomatique à haut risque tenté par Mahmoud Abbas : “Nous sautons dans l'inconnu.”


Le 20 septembre, si tout se passe comme prévu, le représentant du Liban, qui préside actuellement le Conseil de Sécurité de l'ONU, présentera au secrétaire général Ban Ki-moon une demande officielle d'admission de l'Etat de Palestine - dans les frontières de 1967 : Cisjordanie, Jérusalem-Est et bande de Gaza - aux Nations unies.

 
Au moins 124 pays - sur les 193 membres de l'ONU - ont déjà annoncé qu'ils reconnaissent l'Etat palestinien et qu'ils voteront pour son admission. Une vingtaine d'autres au moins auraient, selon le négociateur palestinien Saeb Erekat, promis de les imiter. Le seuil requis des deux tiers de votes favorables (129 Etats) semble donc largement dépassé. Mais, les dirigeants palestiniens le savent déjà, leur pays ne deviendra pas, après le Soudan du Sud, le 194e Etat membre de l'ONU .........



René Backmann-Le Nouvel Observateur
(Article paru dans "le Nouvel Observateur" du 1er septembre 2011)
Publié le 31-08-11 à 16:28    Modifié le 03-09-11 à 10:00      http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110831.OBS9546/palestine-un-etat-aux-forceps.html - reagir
tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110831.OBS9546/palestine-un-etat-aux-forceps.html

Publié dans Proche-Orient

Commenter cet article