Organisation de la primaire PS: les villes qui bloquent, celles où ça se décoince

Publié le par desirsdavenirparis5

Enquête

Les socialistes ont publié une carte des mairies rechignant, selon eux, à prêter des salles pour le scrutin d'octobre. Dans certaines, un arrangement est déjà trouvé, dans d'autres la discussion est bloquée. Le point.

 

 éduire la taille de police

  •  

Certaines mairies ne trouveraient aucune salle libre pour octobre, sinon un petit cagibi excentré. D’autres afficheraient des coûts de location exorbitants. Ou feraient la sourde oreille aux demandes des responsables socialistes locaux chargés de prévoir des bureaux de vote pour la primaire d'octobre. Pour contre-attaquer, le PS a publié, lundi, la liste «des communes et des préfectures qui font obstruction à l’organisation des primaires», les premières en rechignant à prêter des salles, les secondes en tardant à transmettre les listes électorales.

Alors que l’UMP a sonné la charge contre un «gigantesque fichage» via la primaire PS, sur le terrain, la plupart des mairies joue le jeu. Mais treize – dont huit en région parisienne – figurent sur la «google map» des villes récalcitrantes. Dès qu’une solution sera trouvée localement, «la carte sera mise à jour», a promis David Assouline, lors du point-presse du PS. Le point sur quelques cas.

 

«Palmarès»


«Pourquoi pas mon bureau et mes tiroirs?»

 

Par LAURE EQUY


/www.liberation.fr/politiques/01012344645-organisation-de-la-primaire-ps-les-villes-qui-bloquent-celles-ou-ca-se-decoince

Publié dans DA-PS

Commenter cet article