Mediator : pas la faute des politiques mais... du système

Publié le par desirsdavenirparis5

 

1 000 à 2 000 morts, des milliers d'hospitalisations… Le Mediator, un coupe-faim censé faire des miracles, affiche déjà un lourd bilan, mais il pourrait faire d’autres « victimes » du côté des politiques. Alors que la justice reprend la main sur ce dossier entaché de « graves défaillances », la gauche comme la droite tentent de se prémunir contre leurs éventuelles responsabilités.

 

Incompétence ou conflit d’intérêts ? Alors que, dès 1998, trois professeurs tirent la sonnette d’alarme sur les dangers du Mediator, aucun ministre de la Santé, de gauche comme de droite, n’a bougé le petit doigt, pour retirer du marché ce soi-disant médicament. Leur excuse : ils n’en savaient rien, eux les ministres en charge des questions de santé publique. « Je n’ai jamais été au courant (…) Je n’ai aucun souvenir d’aucune alerte sur le Mediator », s’est récemment défendu Bernard Kouchner, ex-secrétaire d’Etat à la Santé auprès de Martine Aubry. Une pilule pas évidente à avaler ! Cette ignorance paraît même étonnante chez d'autres, comme la nouvelle titulaire du poste, Nora Berra, qui a travaillé durant dix ans pour les laboratoires Servier

Pauline Baron - Marianne | Mercredi 22 Décembre 2010 à 05:01

 

www.marianne2.fr/Mediator-pas-la-faute-des-politiques-mais-du-systeme_a201010.html

Publié dans Santé-Sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article