Médiator: la réforme qui ne résout pas tout

Publié le par desirsdavenirparis5

Ce lundi matin, le ministre de la Santé a présenté un projet de loi «relatif au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé» qui entend réformer radicalement le système du médicament, assorti d’un fonds d’indemnisation destiné aux victimes du médiator et de sanctions pénales. Désormais, «on va tout savoir, tout» promet Xavier Bertrand. Ce projet de loi ne rompt pourtant pas avec la toute puissance de l'industrie pharmaceutique.
 
Après neuf mois d’annonces, Xavier Betrand tente de parader: la «réforme rapide» qu’il souhaitait est sur les rails. Le texte, qui sera étudié par le Parlement en septembre, entend repenser un système à bout de souffle.
 
Afin d’éviter les conflits d’intérêt entre les experts et les grands laboratoires, le gouvernement prône la transparence à travers toute une batterie de mesures et de sanctions pénales. Une déclaration publique d’intérêt devra ainsi être signée par les experts et les personnels dirigeants des agences sanitaires, alors que les laboratoires pharmaceutiques devront rendre publics tous les avantages procurés aux médecins, et étudiants. Si le texte, comme le souligne Irène Frachon, marque « un vrai changement de notre culture médicale », il n’en reste pas moins timoré face aux mesures que proposait la mission sénatoriale sur le médiator, rapportées par le sénateur communiste François Autain il y a un mois, qui entendait « refuser tout lien d’intérêt entre experts et grands labos ».
 
Aussi, un fonds d’indemnisation pour les victimes du médiator (pour rappel, entre 500 et 1000 personnes seraient mortes des suites d’un traitement à base de médiator, durant  les trente ans de la commercialisation du médicament) a été crée par le biais d’un décret signé par le ministre de la Santé ce matin.
 
Le fonds médiator, validé par le Conseil Constitutionnel, prépare l’indemnisation des victimes, qui peuvent dès à présent écrire à l’Office national des indemnisations des accidents médicaux (Oniam) afin de constituer leur dossier.
 
"Le gouvernement pose des pansements"
Le PS, par l’intermédiaire du responsable socialiste Alain Vidalies, « salue l’existence » du projet de loi et espère l’améliorer lors du débat parlementaire, durant lequel un « esprit positif » sera de mise. Irène Frachon, la pneumologue qui  a médiatisé les risques du médicament, juge toutefois « le texte timide sur le rôle des visiteurs médicaux ». En effet, ceux-ci sauvent leur tête alors même que l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) recommandait leur suppression, mais ils voient leur champ d’action limité. (à lire: Irène Frachon: "Je suis à l'opposée de la culture du secret")
 
Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, pointe d'autres manquements: "Le projet de loi sur le médicament n'engagera pas, comme l'avait annoncé Xavier Bertrand, une "réforme radicale". Derrière les effets d'annonce et quelques avancées trop timides, le coeur du système, sa logique, privilégiant des intérêts privés à l'intérêt général, sont maintenus. Les mesures présentées ne seront aucunement susceptibles d'éviter une autre catastrophe après le drame du Médiator. A la thérapie de choc contre la domination de l'industrie pharmaceutique sur les autorités publiques, le gouvernement préfère poser quelques pansements en comptant sur un hypothétique effet placebo".
 
 
Quid des antidiabétiques? Sur sa lancée,  le ministre assure être prêt à « aller au bras de fer » avec l’Agence européenne des médicaments (AEM) si jamais elle remettait en cause la suspension des antidiabétiques Actos et Competact, décidée par l’Afssaps, l’agence du médicament réorganisée par Xavier Bertand. Ces médicaments sont soupçonnés d’être à l’origine d’une augmentation des cancers de la vessie chez les patients traités avec du pioglitazone, la molécule incriminée.
 
Sur l'affaire du Médiator, à lire
François Autain : "Refuser tout lien d’intérêt entre experts et grands labos"
Médicaments : réformer de fond en comble ce système vicié (PCF)
Un procès pénal contre Servier aura bien lieu
Romain Silvi
 
 le 1 Août 2011
http://humanite.fr/01_08_2011-m%C3%A9diator-la-r%C3%A9forme-qui-ne-r%C3%A9sout-pas-tout-477228

Publié dans Santé-Sciences

Commenter cet article