Martine Aubry, le marin d'eau douce

Publié le par desirsdavenirparis5

On attendait une clarification. C'est raté. L'interview de Martine Aubry dans Le Journal du Dimanche crée plus de confusion encore.
Attendez-vous à savoir !
En annonçant qu'elle va annoncer sa décision personnelle en juin 2011, la première secrétaire du Parti socialiste tente une fois encore de gagner du temps.

A quoi bon installer un tel suspens, si ce n'est pour maquiller une double vérite : Aubry est otage du calendrier de Dominique Strauss-Khan, et cette réalité l'arrange bien, tant elle rechigne, par convenance personnelle, par goût immodéré de la prudence, à se lancer vraiment dans la bataille. ....
 
Plan
Aubry, ou l'art de se passer soi-même les menottes

Le capitaine...  du vaisseau fantôme ?

 ...... qui a concocté une phrase aussi idiote, pouvant rejoindre la longue série des ratages en éléments de langage type : "Je m'ébroue dans le champ de la démocratie" (Jospin) ; "La route est droite mais la pente est rude" (Raffarin) ; "Je ne fais pas de promesses mais je les tiens" (Balladur) .
La prime à Royal ?

Gare à la lame de fond.

05/12/2010 à 15h47 - mis à jour le 05/12/2010 à 18h28 | 

www.lepost.fr/article/2010/12/05/2329714_aubry-le-marin-d-eau-douce.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article