Manifestations en Espagne : « Une expression de douleur et d’abandon »

Publié le par desirsdavenirparis5

Trois questions. Bernard Bessière, universitaire spécialiste de L’Espagne contemporaine, nous livre sa vison d’une révolte qui sonne comme un « cri du désespoir ».

Quel est le profil des manifestants ?

Depuis le début de la crise économique en 2008, on voit se développer la « génération ni-ni ». Ce sont des jeunes qui n’ont ni travail, ni cursus scolaire en cours et qui ne croient plus ni en la gauche, ni en la droite. Ils subissent la crise et sont découragés. Leur mobilisation a été une surprise totale puisque spontanée. Ils ne sont pas organisés, à part sous forme d’associations. Ces jeunes n’ont qu’un mot d’ordre : « ¡ Democracia Real YA ! » (Une vraie démocratie maintenant !). Depuis une semaine, ces mobilisations illustrent un réel cri de désespoir qui s’étend désormais aux chômeurs ou actifs également touchés par un sentiment de ras-le-bol général.

Quel a été le déclic ? .

La claque électorale pour les socialistes ce week-end changera-t-elle la donne ?

 

lundi 23 mai 2011, par Audrey Loussouarn

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article