Les USA:vive le déclin !

Publié le par desirsdavenirparis5

 

La récente dégradation de la note de crédit des Etats-Unis et la baisse des marchés financiers en attestent: le Siècle de l'Amérique semble bel et bien terminé. L'idée de voir les Etats-Unis perdre leur rôle de nation indispensable a provoqué moult cris d'orfraie outre-Atlantique - mais les Américains pourraient bientôt se réjouir d'être délivrés de cette responsabilité.

Les signes avant-coureurs du déclin sont partout. Les immigrés clandestins rentrent chez eux pour trouver une vie meilleure. La Chine domine déjà le secteur des technologies vertes, et elle est sur le point de devenir la première économie du monde en terme de pouvoir d'achat. Deux guerres initiées par l'Amérique sont sur le point de s'achever; deux «missions complètement ratées» - pour rester poli.  Si les Etats-Unis ont évité le défaut de paiement, c'est seulement parce que le gouvernement s'est penché sur la question toutes affaires cessantes, plusieurs semaines durant. Et le déclin de l'Amérique n'est pas limité aux mondes politiques et économiques: voici que son hégémonie culturelle vacille elle aussi. Le Bollywood indien et le Nollywood nigérian produisent chaque année plus de film qu'Hollywood (sans parler de leur indéniable supériorité artistique).

Il va sans dire que les Etats-Unis détiennent encore une formidable puissance militaire, sans égale dans le monde. Mais le rôle de gendarme du monde leur a-t-il jamais profité? L'an dernier, leurs engagements militaires leur ont coûté plus de soldats qu'aucun autre pays, selon les données collectées par l'université d'Uppsala. Outre les vies sacrifiées, la guerre leur coûte également de l'argent: le budget de l'armée américaine a augmenté de 81% entre 2001 et 2011; il représente aujourd'hui 43% de l'ensemble des dépenses militaires de la communauté internationale - soit six fois le budget de son rival direct, la Chine. Les dépenses militaires des Etats-Unis équivalent à 4,8% de leur PIB; une charge économique sans pareil dans les pays de l'OCDE.

La notion de «surexpansion impériale» a été théorisée par Paul Kennedy, professeur d'histoire à l'université de Yale. Kennedy est britannique - et ce n'est pas un hasard. La Grande-Bretagne est le dernier pays en date à avoir été évincé de la première marche du podium - et les Etats-Unis auraient beaucoup à apprendre de cette expérience..............

  .

Charles Kenny

Traduit par Jean-Clément Nau

 

/www.slate.fr/story/43043/etats-unis-vive-le-declin

Publié dans Amérique

Commenter cet article