Les médias en campagne : après la bulle DSK, la bulle Hollande

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Michel Wieworka, sociologue et blogueur sur Rue89, est conseiller de Martine Aubry. Dans cette note, il dénonce les bulles médiatiques dans la couverture des campagnes électorales : après la bulle DSK, soutient-il, les médias sont en train de gonfler une bulle Hollande.

Sommes-nous entrés en post-démocratie, cette perversion ou cette décomposition de la démocratie analysée par le sociologue Colin Crouch, dans laquelle les règles, les normes, les apparences de la démocratie sont respectées, mais où règne en réalité le pouvoir des experts et des médias, au détriment de celui des citoyens ?

L'hypothèse mérite d'être examinée à la lumière de ce qui se joue et singulièrement depuis quelques mois, avec la fabrication par la presse de bulles médiatico-politiques qui ont plus à voir avec le pouvoir des journalistes qu'avec le mouvement de la société sur elle-même.

Une première bulle, en effet, avait été fabriquée autour de Dominique Strauss-Kahn ; elle a éclaté, sous l'effet d'événements extérieurs à la politique française.

Et immédiatement, une seconde bulle l'a remplacée, autour, cette fois-ci, de François Hollande.

PLAN

En 2007, la candidature de Royal devait beaucoup à Libé et L'Obs

Presque McLuhan : le message est le massage

Temps de parole et sondages

 

Par Michel Wieviorka | Sociologue, EHESS | 19/09/2011 | 13H13

www.rue89.com/wieviorka/2011/09/19/les-medias-en-campagne-apres-la-bulle-dsk-la-bulle-hollande-222536

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article