Les bébés volés de Franco

Publié le par desirsdavenirparis5

  •  

 

(Madrid) En Espagne, des centaines de familles accusent des religieuses et des médecins de leur avoir froidement enlevé un nouveau-né en le faisant passer pour mort afin de le vendre. Après s'être tues pendant des décennies, elles lèvent aujourd'hui le voile sur un vaste trafic de bébés qui témoigne des heures les plus sombres de la dictature franquiste.

Enrique Pertierra brandit un document officiel qui atteste que son fils est mort le 13 août 1962 à Madrid. Mais il soutient avec conviction que ce fils a «aujourd'hui 48 ans et 8 mois».

Pour comprendre cette apparente contradiction, il faut remonter au moment où sa femme a accouché du garçon dans une clinique de la capitale espagnole. Le pays était alors sous la coupe du régime du dictateur Francisco Franco.

«Je suis vieux. Demain, je ne me souviendrai peut-être même pas de l'endroit où j'ai mis mes clés, mais je me souviens de tout, tout, tout ce qui s'est passé à ce moment-là», confie l'énergique homme de 76 ans, dans son petit appartement situé dans un quartier paisible de Madrid.

L'enfant, né prématurément, semblait néanmoins normal et plutôt bien portant, relate M. Pertierra, qui s'emporte en racontant l'histoire.

Rapidement, le personnel soignant déclare à la famille qu'il faut mettre l'enfant en couveuse. La mère est bientôt autorisée à rentrer chez elle, mais l'hôpital insiste pour garder le bébé, hors de vue.

Au bout de deux semaines, une religieuse déclare que le bébé est mort, emporté par une otite contractée en couveuse. Une explication douteuse. «L'otite n'est pas mortelle. Et ce n'est pas une maladie infectieuse», dit M. Pertierra.

Il demande à voir le corps. On lui montre le cadavre d'un bébé qui, il en est convaincu, sortait d'un congélateur et n'avait rien à voir avec le sien.

 

www.cyberpresse.ca/international/europe/201105/13/01-4399225-les-bebes-voles-de-franco.php

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article