Le ségolénisme : pensée politique ou imposture médiatique ?

Publié le par desirsdavenirparis5

  . Examen du procès fait à Ségolène Royal : est-elle une figure politique sans consistance ? À en croire Éleuthère E.R., elle serait plutôt une pionnière que les socialistes feraient bien de suivre.

 

En 2006, on a reproché au système médiatique d’avoir "fait" Ségolène Royal. Depuis 2007, le jeu semble s’être inversé, celle-ci étant l’objet d’une perpétuelle remise en cause de légitimité de la part des médias de masse.

La question est donc pertinente : le ségolénisme est-il une pensée politique ou une imposture médiatique ? C’est l’un des axes de mon essai De quoi Ségolène Royal est-elle le nom ?[1], qui a pour objectif de pallier le manque d’analyse avéré à l’égard des propos et des actes de nos responsables politiques et, dans ce cas précis, de la pensée et de la pratique politique de Ségolène Royal.

Pour certains, l’actuelle présidente de la région Poitou-Charentes fut une icône sans contenu politique, une image non-signifiante. Tout au plus considérée comme une "bulle médiatique" vouée à exploser – malgré ses trente années d’engagement politique.

Les commentateurs n’accordaient, et n’accordent toujours pas pour nombre d’entre eux, de légitimité à Ségolène Royal. Elle est donc continuellement sujette à un procès en crédibilité et en incompétence.

Pourtant, Ségolène Royal a une formation solide (licence de sciences économiques, IEP, ENA), et elle a connu un parcours politique dense (chargée de mission à l’Élysée, députée, ministre, présidente de région, candidate à l’élection présidentielle, etc.).

En outre, elle s’est toujours positionnée dans le débat d’idées. .......

 

leplus.nouvelobs.com/contribution/195453;le-segolenisme-pensee-politique-ou-imposture-mediatique.html

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article