Le PS s’effondre !

Publié le par desirsdavenirparis5

 

  L’adoption par les militants socialistes d’un nouveau modèle de développement devait montrer le grand retour sur la scène des idées du Parti socialiste sous la direction de Martine Aubry.

On allait voir ce qu’on allait voir …

La première secrétaire n’a pas lésiné sur les moyens : grand rassemblement à la mutualité pour présenter le texte, nombreuses interventions dans les médias de tous les cadres du Parti pour faire son apologie, vote unanime au conseil  national.

Toutes les motions pouvaient s’y retrouver. De Pierre Moscovici à Benoît Hamon, ils n’avaient que grands sourires et congratulations. Il était interdit de montrer sa différence pour afficher au contraire l’unité retrouvée derrière la première secrétaire et frapper ainsi l’opinion publique. « Nous travaillons tous ensemble » était le mot d’ordre repris par tous !

 

Belle image pour les magazines, sauf que … Si tout paraissait si bien orchestré, ils avaient oublié un élément essentiel : les militants. Et là pour le coup : c’est le bide du siècle  ! 

 


Les militants ont largement boudé le vote de ce texte, l’abstention triomphe (67%), les militants s’en vont et le Parti socialiste s’effondre.

Le nouveau modèle de développement semble déjà bon pour le rayon des invendus…

 

Dure réalité pour ces cadres stratèges qui se voyaient déjà à des postes ministériels…

Ils n’ont pas réalisé que la démocratie ne se faisait pas dans les fauteuils confortables de Solferino ou le virtuel d’une image à la télévision mais dans la capacité à mobiliser un électorat !

 

Et ils poursuivent dans la même lancée … Après des semaines de suspens, la fumée est enfin sortie du conclave de Solferino pour annoncer la réforme socialiste des retraites, bien sûr sans consulter les militants qui ont appris dans la presse quelle était l’orientation de leur parti !


Interrogée par des militants, une jeune cadre dynamique du PS leur répondait : « mais au PS ce sont les responsables de motions qui décident ! »

 

Oui mais voilà, ce fonctionnement archaïque ne fonctionne plus !

Pourtant la tornade provoquée par Ségolène Royal aurait pu bousculer ce conformisme ambiant pour donner à ce Parti une réelle dynamique populaire. C’était tout l’enjeu du congrès de Reims. Ségolène Royal proposait une rénovation du fonctionnement de ce Parti pour ouvrir les portes et les fenêtres et instaurer une démocratie participative donnant une réelle place aux militants.

On connaît la suite. Quelque chiffres truqués dans une arrière salle du Nord et, l’ordre était restauré avec ses chefs, ses sous-chefs et les aspirants à devenir chefs.

 

On peut s’interroger maintenant sur l’avenir de ce Parti.

Acceptera-t-il finalement la refondation proposée par l’ancienne candidate présidentielle ou poursuivra-t-il vers une fin à la SFIO ?

Accepteront-ils de soutenir un leader capable de créer un réel élan populaire en s’adressant aux gens ou préféreront-ils disparaître dans les bras d’un gestionnaire international ou ceux d’une chef de clan ?

 

Philippe Allard

Samedi 22 mai 2010 6 22 /05 /2010

Publié dans DA-PS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article