Le PS révise sa réforme de l'école

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Les socialistes disent préparer une réforme scolaire de grande ampleur. Qu’en restera-t-il en 2012

Arlésienne des deux scrutins de 2002 et 2007, Godot des débats parlementaires, l'école va-t-elle enfin être un des enjeux électoraux de la présidentielle en 2012 ? Le Parti socialiste s'y prépare, à côté d'autres thèmes de campagne (sécurité, réforme fiscale, retraites...). Début décembre, celui-ci prévoit une «convention sur l'égalité réelle», présentée par le porte-parole Benoît Hamon, qui doit notamment traiter de la question scolaire. La première secrétaire Martine Aubry réfléchit à une intervention personnelle dès octobre sur le sujet. Dans tous les cas, plusieurs responsables socialistes – Bruno Julliard et Vincent Peillon en tête - promettent une évolution sans précédent de leurs propositions sur l'école. «Révolution culturelle et structurelle» pour l'un, «réforme des réformes» pour l'autre.

Au pays des Lumières, de Voltaire et d'Hugo, l'école fabrique désormais de l'échec. Chaque année, près de 15% des élèves sortent en grande difficulté du système, soit près de 100.000 jeunes. Une bérézina éducative et sociale alors que le budget de l'Education nationale est un des plus élevés de la République – environ 53 milliards d'euros en 2010.

www.slate.fr/story/27819/ps-education-idees-reforme

PLAN
La fin du dogme des moyens?
L'influence des palmarès mondiaux
Bruno Julliard, monsieur Idées
Vincent Peillon, monsieur le ministre
Une «révolution» qui fait pschitt?

Bastien Bonnefous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article