Le foot français voudrait-il se purger de sa « racaille » ?

Publié le par desirsdavenirparis5

 

 

 

Selon Mediapart, des « quotas discriminatoires officieux » sont instaurés dans les centres de formation du foot français. Des consignes seraient également diffusées pour limiter à 30 % la part de joueurs bi-nationaux dans les circuits de formation.

« Plusieurs dirigeants de la Direction technique nationale de la Fédération française de football (FFF), dont le sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, ont approuvé dans le plus grand secret, fin 2010, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation et les écoles de foot du pays. » D’après Mediapart, des consignes ont été données aux centres de formation des clubs, qui sont gérés de façon indépendante, ainsi qu’au centre technique national de Clairefontaine, administré par la FFF. Un plafond de 30 % aurait même été avancé pour les joueurs bi-nationaux.

Laurent Blanc, le sélectionneur de l’Équipe de France, s’est dit « outré » par ces accusations qui le visent directement. De son côté, l’Olympique lyonnais avance des chiffres : « Notre centre de formation compte 44 jeunes joueurs sous contrat, parmi lesquels un total de 15 garçons blancs. J’ajoute que sur les 10 contrats d’aspirants que nous venons de proposer au titre de notre dernier recrutement, il y a 7 joueurs de couleur et 3 joueurs blancs », explique Rémi Garde, patron du centre de formation de l’OL, dans les colonnes de l’Équipe du jour. Mais Médiapart dit avoir des preuves et cite des sources internes à la FFF. Le site Internet assure que ces révélations ont été finement recoupées, au prix d’un travail de plusieurs journalistes sur plusieurs jours.

La FFF plaide le quiproquo... et s’enlise

Purger le foot de la « racaille » ?

vendredi 29 avril 2011, par Erwan Manac’h

/www.politis.fr/Le-foot-francais-voudrait-il-se,13989.html

Commenter cet article