Le concombre, image de l’insavoir journalistique

Publié le par desirsdavenirparis5

D’abord associée à l’hypothèse d’une contamination alimentaire, l’affaire de la nouvelle souche E. Coli a donné lieu à un traitement médiatique à la fois quantitativement abondant et qualitativement réduit – puisqu’il s’est limité à la reprise d’une information invérifiable émanant des autorités sanitaires allemandes ou européennes.

Si l’on prend l’exemple du traitement par LeMonde.fr de cette actualité sur une semaine (voir ci-dessous), on observe l’évidence de l’imagerie du marché et plus particulièrement du concombre – premier coupable incriminé par Bruxelles. L’expression “concombre tueur”, parfaitement erronée, fait florès pendant deux jours, les 28 et 29 mai, avant d’être remplacée par “concombre contaminé”, qui ne s’avère pas moins inexacte. Il faut attendre le 31 mai pour que l’incertitude avouée des experts étende à nouveau à l’ensemble des légumes une suspicion dont l’expression est du coup atténuée (“légumes contaminés” plutôt que “légumes tueurs”)......

 

03 Juin 2011 Par André Gunthert

Edition : Le bruit des images

 

blogs.mediapart.fr/edition/le-bruit-des-images/article/030611/le-concombre-image-de-l-insavoir-journalistique

Publié dans Medias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article