Le bilan budgétaire de Nicolas Sarkozy.

Publié le par desirsdavenirparis5

 

 

Nicolas Sarkozy était au Maroc. Comme souvent quand il s'agit d'annoncer quelques mauvaises nouvelles, le Monarque se débine. En novlangue sarkozyenne, on appelle cela se « re-présidentialiser ». Jeudi, le climat était pourri par les affaires. En Allemagne, on attendait le vote, finalement favorable, en faveur du plan de sauvetage de la Grèce. Mais surtout, en France, Valérie Pécresse devait seule défendre le projet de budget 2012.

Mercredi, la ministre l'avait présenté en Conseil des ministres. On l'a souvent répété, c'est le « dernier » budget de cette mandature Sarkozy. Que fallait-il en retenir ?

Story-telling budgétaire...
L'an dernier déjà, Christine Lagarde (Economie) et François Baroin (Budget) nous racontaient des bobards sur l'ampleur du redressement des comptes publics.  Pour 2012, c'est rebelote... Valérie Pécresse avait préparé son exercice de communication. Il fallait oublier que Nicolas Sarkozy, à cause d'un paquet fiscal rapide, injuste et inefficace, avait gâché quelque 23 milliards d'euros de recettes fiscales et sociales en 4 ans.

Dans le dossier de presse, on pouvait lire, dès la quatrième page: « Le PLF 2012 confirme le caractère intangible de la trajectoire de retour sous les 3% de déficit public en 2013 ». On croirait entendre un chauffard qui nous promet de rouler droit après 3 ans de zig-zag !

Fichtre ! Que s'est-il passé ? Le déficit budgétaire nous est promis à 82 milliards d'euros l'an prochain, soit 4,5 % du PIB en 2012 (après 95 milliards d'euros cette année).

Budget pas crédibl
L'impôt reste injuste
Une dette record.
République des Riches
Le déficit budgétaire se réduit. Vraiment ?
Austérité cachée
Fonctionnaires: le dernier totem

Et pendant ce temps...

 

sarkofrance.blogspot.com/2011/09/le-bilan-budgetaire-de-nicolas-sarkozy.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Sarkofrance+(SARKOFRANCE%2C+le+blog+politique+d'un+citoyen+vigilant)

Publié dans Sarkozy & scandales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article