La politique de l’Ordure

Publié le par desirsdavenirparis5

   

J’avoue avoir été un peu surpris d’entendre cette appréciation de la part d’Alain Juppé … Qualifier le Président de la République d‘“ordure”, c’est quand même pas courant pour un ministre…

Il faut dire qu’en matière de Présidents corrompus qui détournent la justice à leur profit, il en connaît un rayon, Juppé. Après avoir vécu les marchés truqués de Paris et d’Ile de France, les faux électeurs, les voyages payés en liquide, les frais de bouche et, pour ce qui le concerne directement, les appartements de complaisance et les emplois fictifs, il ne peut qu’apprécier en connaisseur les affaires Bettencourt, Takieddine ou Tapie… Et accessoirement il ferait mieux de fermer sa grande gueule.

Obstruction de la justice, “juge courroie”, magistrats désaisis, mutés ou supprimés (enfin, leur fonction…), espionnage, intimidation et menaces de mort contre les journalistes et les témoins (lire le témoignage de Claire Thibout, l’ancienne comptable des Bettencourt, c’est hallucinant et glaçant ), utilisation de la presse connivente pour répandre mensonges et calomnies (très bon témoignage d’Aurélie Filipetti sur France Inter ce matin, qui racontait qu’elle était allée porter plainte au commissariat pour violences conjugales un soir à 22h30, et que l’affaire, remontée illico à l’Elysée, était dans le Figaro le lendemain à l’aube… Son principal tort : avoir débiné son altesse pour ses fausses promesses de Gandrange) : elle est belle, la France, cette ripouxblique bananière mise en coupe réglée par une clique paramafieuse qui monnaie ses cadeaux aux riches et aux puissants…

 

 

 

www.superno.com/blog/2011/09/la-politique-de-lordure/

 

Publié dans Sarkozy & scandales

Commenter cet article