La Palestine déposera sa demande d'adhésion à l'ONU le 20 septembre

Publié le par desirsdavenirparis5

Les Palestiniens présenteront leur demande de pleine adhésion aux Nations unies le 20 septembre, a déclaré samedi le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki.
La requête sera remise au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le jour de l'ouverture de la prochaine Assemblée générale de l'ONU à New York.


Depuis 1974, l'Autorité palestinienne, qui représente l'entité géographique de Cisjordanie, possède le statut d'observateur  au sein de l'Organisation des Nations unies.


Les dirigeants palestiniens avaient déjà annoncé, en juillet, leur intention de présenter cette demande d’adhésion après l’échec de la réunion du Quartette (États-Unis, Russie, Union européenne, ONU) pour le Proche-Orient.

Les responsables palestiniens excluent une reprise des négociations avec Israël avant l’Assemblée générale de l’ONU.

Faute de perspective sérieuse de reprise des négociations de paix avec Israël, dans l'impasse depuis près d'un an en raison notamment de la poursuite de la colonisation, les Palestiniens comptent demander en septembre prochain à l'ONU l'admission en son sein d'un Etat de Palestine.
 
Les Palestiniens veulent obtenir une adhésion à part entière à l’ONU et la reconnaissance de la Palestine sur les lignes de juin 1967, avant la Guerre des Six jours.

Ainsi l'Autorité palestinienne deviendrait souveraine sur la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est.
Plus d’une centaine de  pays ont apporté leur soutien à ce projet palestinien.

En outre, la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et l'ONU ont, dans trois rapports publiés au printemps, affirmé que Salam Fayyad, le premier ministre palestinien, avait réussi à mettre en place les institutions politiques et économiques indispensables pour créer un État viable.
 
L’'idée de créer deux Etats souverains -Israël et la Palestine- au Proche-Orient est certes soutenue par le Quartette diplomatique (Etats-Unis, ONU, Russie et Union européenne) depuis 2003. Mais Washington reste diplomatiquement proche d'Israël, qui souhaite s'aligner sur les frontières actuelles -et non celles de 1967. La demande d'adhésion pourrait donc se heurter à toutefois à l’opposition des États-Unis, alliés d'Israël, qui ont menacé de mettre leur veto pour bloquer la requête palestinienne.
A.S.


Monde -   le 13 Août 2011


http://www.humanite.fr/monde/la-palestine-deposera-sa-demande....

Publié dans Proche-Orient

Commenter cet article