La Grèce ou les écuries d’Augias

Publié le par desirsdavenirparis5

 Foin de demi-mesures ! La Grèce, si elle veut s’en sortir, doit décréter un véritable état  d’urgence, car on ne construit pas de toutes pièces et dans l’urgence un État de droit en ménageant les susceptibilités et en croisant les doigts pour que l’ancien système accepte de se saborder. Les bailleurs de fonds de l’État hellénique, Union européenne et Fonds monétaire international (FMI), sont en train de prendre la mesure des résistances de la société grecque au changement alors même que leur pays a les plus grandes difficultés à redresser ses comptes. Certes, les finances publiques s’améliorent, les impôts rentrent mieux, mais tout cela se fait trop lentement, ce qui va les obliger à mettre à nouveau la main au portefeuille pour soutenir un pays dont les élites polico-administratives se cabrent sous l’effort.

 

Ainsi, l’opposition conservatrice, qui porte pourtant une large part de responsabilité dans le marasme actuel, refuse toute idée d’union nationale, à la différence de ce qui se passe en Irlande et au Portugal, ce qui inquiète les partenaires d’Athènes.........  


 

/bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2011/06/la-grèce-ou-les-écuries-daugias.html

Publié dans Europe

Commenter cet article