la fin des RAR réseau ambition réussite ....

Publié le par desirsdavenirparis5


«D'un trait de plume.» Alors qu'ils le redoutaient depuis plusieurs mois, une brochure du ministère est venue confirmer la crainte de nombre d'acteurs de l'éducation prioritaire. Il n'y aura plus d'établissement Réseau ambition réussite (RAR) à la rentrée 2011. Dans un document sur papier glacé intitulé Vademecum Programme Eclair, que s'est procuré l'Observatoire des zones prioritaires, la disparition des RAR est, pour la rue de Grenelle, définitivement actée.

«Il est inadmissible que l'on apprenne ainsi, s'est ému l'Observatoire dans un communiqué, quatre mois après la publication d'un rapport officiel positif sur le bilan des “Réseaux ambition réussite”, que le ministre ose les rayer d'un trait de plume

Lancés en 2006 pour remplacer les ZEP (Zone d'éducation prioritaire), dont l'efficacité à réduire les inégalités scolaires était de plus en plus critiquée, les Réseaux ambitions venaient, pourtant, de faire l'objet d'une évaluation positive. En janvier, un rapport de la Direction générale de l'enseignement scolaire présentait, en effet, un bilan«encourageant» des RAR selon les termes de Jean-Michel Blanquer, le directeur général.

« Depuis quatre ans, grâce à l'action pédagogique, à l'investissement sur les apprentissages, les écarts en français et mathématiques entre les établissements RAR et les autres commençaient à se réduire, comme le montrent les enquêtes PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves)»,souligne Marc Douaire, président de l'OZP. Pour lui, c'est donc aussi un signal très négatif qu'envoie le ministère aux professionnels qui se sont mobilisés sur le terrain pour obtenir ces résultats. Selon le document de la rue de Grenelle, les 254 collèges et 1.721 écoles RAR se fondront donc automatiquement dans le nouveau dispositif Eclair, unanimement contesté par les syndicats.

Violence et échec scolaire

Car le dispositif Eclair (Ecoles, collèges, lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite) s'appuie sur une tout autre philosophie. Présenté à l'issu des Etats généraux de la sécurité à l'école du printemps 2010 et expérimenté dans l’urgence dès la rentrée suivante dans 105 collèges et lycées en France,  ...........

.
Par Lucie Delaporte

www.mediapart.fr/article/offert/d729462208dd8635875dc83fd3fcc8d4

Commenter cet article