La crise aux États-Unis provoque des écarts de richesse record entre les groupes ethniques

Publié le par desirsdavenirparis5

Les Hispaniques et les Asiatiques sont les premiers à souffrir de la crise immobilière

Avec cet article
Les Européens semblent incapables d’endiguer la crise de la dette <http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Economie/Les-Europeens-semblent-incapables-d-endiguer-la-crise-de-la-dette-_NG_-2011-08-07-696768>
L’état des finances publiques américaines préoccupe toujours <http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Economie/L-etat-des-finances-publiques-americaines-preoccupe-toujours-_EG_-2011-08-03-695556>
La zone euro sous la menace d’une nouvelle crise <http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Economie/La-zone-euro-sous-la-menace-d-une-nouvelle-crise-_EG_-2011-08-03-695555>
La chambre des représentants vote le compromis sur la dette américaine <http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/La-chambre-des-representants-vote-le-compromis-sur-la-dette-americaine-_NG_-2011-08-02-695025>
Aux États-Unis, les minorités ethniques ont été les premières à pâtir de l’explosion de la bulle immobilière en 2006 et de la récession, de 2007 à 2009, selon une étude du Pew Research Center <http://pewresearch.org/pubs/2069/housing-bubble-subprime-mortgages-hispanics-blacks-household-wealth-disparity> publiée mardi 26 juillet. Les Hispaniques sont de loin le groupe le plus touché : ils ont perdu deux-tiers de leur patrimoine entre 2005 et 2009.

 
Les Asiatiques ne sont pas en reste. Leur patrimoine s’est effondré de 54 %, alors qu’il dépassait celui des Blancs en 2005. Les ménages noirs ont vu le leur diminuer de moitié. Les Blancs au contraire sont peu affectés par la récession, confrontés à une baisse de 16 % seulement. Des écarts de richesse record depuis que le gouvernement a commencé ce type d’enquêtes en 1984.
L’écart se creuse vis-à-vis des Blancs
Cette étude, menée par une organisation indépendante chargée d’analyser l’opinion publique, s’appuie sur l’ensemble des biens détenus par les ménages pour définir la richesse : maisons, voitures, comptes épargne, comptes courants, titres, auxquels sont retranchés les diverses dettes : crédits à la consommation, hypothèques, remboursements de crédits immobiliers…

L’identité ethnique des ménages est déterminée par le groupe d’appartenance du chef de famille. L’enquête se concentre notamment sur les Hispaniques et les Noirs, minorités les plus importantes du pays, qui représentent respectivement 16 % et 12 % de la population.

L’écart se creuse vis-à-vis des Blancs car les Hispaniques et les Asiatiques habitent majoritairement dans des États comme la Californie, la Floride, le Nevada ou l’Arizona, fleurons du marché immobilier des années 1990 au début des années 2000 mais durement affectés par la crise immobilière. Et le marché immobilier reste en berne malgré l’annonce officielle de la fin de la récession, début 2009. Au contraire, la reprise de la Bourse profite aux Blancs, plus enclins à posséder des titres.

MATHILDE LAURAS

 
 27/7/11 - 17 H 04 mis à jour le 27/7/11
 http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Economie/La-crise-aux-Etats-Unis-provoque-des-ecarts-de-richesse-record-entre-les-groupes-ethniques-_NG_-2011-07-27-693357
      

 

Publié dans Exclusion-pauvreté

Commenter cet article