La Constitution islandaise s'écrit sur les réseaux sociaux

Publié le par desirsdavenirparis5

LE MONDE BOUGE - En 2008, les Islandais avaient refusé par référendum, à plus de 93%, d'assumer les dettes des banques responsables de la faillite du pays. Aujourd'hui, ils continuent de prendre leur destin en main : via Facebook et Twitter, les citoyens sont appelés à participer à la rédaction d'une nouvelle Constitution. Un processus inédit qui pourrait préfigurer la démocratie de demain.

De
 

A
 

.

our envoyer ce message, il vous faut entrer un code de securité, généré aléatoirement. 

 Recopiez l'image
 

.

  http://icon.telerama.fr/iconsv2/trans.gif

http://icon.telerama.fr/iconsv2/trans.gif

L’Islande serait-elle en train d’inventer le futur de la démocratie ? Tirant les leçons de la crise financière et du chaos institutionnel et financier dans lequel il a été plongé, le pays a décidé de réécrire entièrement sa Constitution, inchangée depuis 1944, et de confier le projet à ses citoyens. Tous ses citoyens.

Via Facebook et Twitter, les Islandais sont en effet invités depuis début avril 2011 à venir soumettre leurs doléances pour la future Constitution à une Assemblée constituante de vingt-cinq « super citoyens ». Cette assemblée, composée d’avocats, de journalistes, de fermiers ou de profs de sciences politiques, a été élue en novembre 2010 lors d'un scrutin national. 

. /www.telerama.fr/monde/la-constitution-islandaise-s-ecrit-sur-les-reseaux-sociaux,70444.php

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article