L'OREAL ET FAVIDEMA

Publié le par desirsdavenirparis5

FAVIDEMA est une entreprise espagnole qui exerce ses activités depuis 1951.

L’OREAL et FAVIDEMA c’était plus de 50 ans de collaboration : en tant que décorateur de l’ensemble des flacons de parfum, puis en tant que sous-traitant de produit cosmétique et parfum. Tout au long de ces années, une relation de confiance basée sur la proximité s’est établie entre les deux entreprises.

Pendant ces 10 dernières années, l’ORÉAL a confié à FAVIDEMA un volume d’activités relativement important. Les liens étroits que FAVIDEMA a su tisser au fil du temps avec l’ORÉAL, sa connaissance du marché, son savoir-faire - alliés à sa compétitivité économique et à sa grande flexibilité - ont été des atouts majeurs qui expliquent le caractère privilégié de la relation entre les 2 entreprises. Plus de la moitié du personnel de FAVIDEMA travaillait pour l’ORÉAL.

FAVIDEMA a toujours été aux côtés de l’ORÉAL en faisant des efforts d’adaptation et en n’hésitant pas à engager des investissements (en machines et immobilier avec l’achat d’un site de production) pour pouvoir répondre à ses demandes. Le personnel de FAVIDEMA a fait preuve d’efforts et d’abnégation : travail le WE, la nuit, les jours fériés, report des congés annuels sans hésiter à privilégier la flexibilité de ses horaires de travail afin d’aider l’ORÉAL.

L’OREAL a décidé de fermer son site de production ALBESA et a annoncé qu’il mettrait fin à sa relation avec FAVIDEMA fin de l’année 2009.

FAVIDEMA a indiqué à l’ORÉAL qu’il considérait que ce départ était précipité, après 50 ans de loyaux services et surtout dans le contexte économique actuel.

FAVIDEMA a demandé à la direction générale de l’OREAL (Mr AGON) de lui laisser du moins 2 ans d’activité afin de lui permettre de survivre à la crise, d’amortir ses investissements et de chercher de nouveaux partenaires.

La réponse de l’ORÉAL a laissé sans voix les salariés de FAVIDEMA : « C’est une décision du groupe l’ORÉAL, nous aussi nous souffrons de la crise! Nous sommes désolés ».

À la vue de cette réponse, la direction de FAVIDEMA a essayé de rentrer en contact avec la direction de l’ORÉAL, en vain, et les salariés ont été contraints à manifester à plusieurs reprises à Madrid dans le seul but de faire réagir l’OREAL et crier à l’injustice.

L’ORÉAL a soudainement mis fin au dialogue avec la direction de FAVIDEMA en guise de réponse aux manifestations. Ce comportement déloyal de l’OREAL a entraîné l’entreprise Favidema et ses salariés dans un véritable cauchemar : plan de licenciement de 25 personnes, chômage technique pour pratiquement l’ensemble des salariés restants, perte considérable dans les résultats 2009 qui s’est soldé pour la première fois de son existence avec une perte de plus de 700 K euros, imputable a 100 % a l’abandons de l’OREAL. Les salariés de FAVIDEMA dont la moyenne d’âge frôle les 45 ans ont pour la plus part d’entre eux, démarrer leur activité au sein de l’entreprise FAVIDEMA. Il s’agit d’une véritable injustice et se sentent impuissant vis-à-vis de l’OREAL qui maintient un dialogue vis-à-vis de la presse contraire à la réalité.

La direction de FAVIDEMA a écrit à Mr SARKOZY, Mr ESTROSI, Mme LAGARDE … afin de leur demander une intervention sur ce dossier. Malheureusement il n’y a eu aucun retour de la part du gouvernement. L’actualité en cours, pourrait en partie expliquer ce silence !

Le 8 juin, à Paris, L’Oréal recevait le trophée du capital humain 2010. Créé par le cabinet de recrutement Michael Page et parrainé par la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi Christine Lagarde, celui-ci « récompense les meilleures initiatives des entreprises du CAC 40 en matière de capital humain ». L’Oréal a été distingué dans la thématique « Gestion de l’Emploi », pour la « cohérence de ses actions ». Une belle histoire en effet... Mais de l'autre côté des Pyrénées ce n'est ni le même air ni la même chanson : L'Oréal, a en effet récemment fermé une usine et se voit intenter un procès par l’un de ses sous-traitants, FAVIDEMA (84 salariés). Pour cette entreprise qui a procédé à des investissements uniquement destinés à son unique client, l’Oréal représentait environ 40 % de son chiffre d’affaires et la faillite due à sa "conduite déloyale" ne fait plus aucun doute pour le "capital humain" : 72 employés de l’entreprise sont touchés par le chômage technique. Pourtant le personnel de FAVIDEMA a "fait preuve d’efforts et d’abnégation : travail le week-end, la nuit, les jours fériés, report des congés annuels sans hésité à privilégier la flexibilité de ses horaires de travail afin d’aider L'Oréal..."

http://zec.blogs.letelegramme.com/archive/2010/07/03/temp-47e0ad6f89e27481302726e901c9a9d9.html

 Alors qu’elle vient une nouvelle fois d’être désignée comme l’une des entreprises les plus éthiques au monde par Ethisphere Institute, FAVIDEMA et ses actionnaires ont porté plainte contre le géant français, l’accusant de "conduite déloyale" pour avoir, après 50 ans de collaboration, "soudainement mis fin à la relation contractuelle existante […] négligeant les critères éthiques les plus élémentaires et en laissant Favidema au bord de la faillite". La demande civile contre L’OREAL a récemment été admise par un juge de Première Instance à Alcobendas à Madrid. L'audience préliminaire a eu lieu le 13 mai 2010 au tribunal de Grande Instance d'Alcobendas et le procès le 17 juin 2010.

 Fin Juin 2010, l’entreprise FAVIDEMA, au bord de la faillite a annoncé sa fermeture à ses salariés: « l’arrêt brutal de l’activité de l’OREAL a entrainé l’entreprise dans une situation catastrophique. Si l’OREAL avait accepté de nous laisser au moins les 2 ans de sursis demandé par la direction de FAVIDEMA, nous aurions pu gérer ce départ dans de meilleurs conditions. C’est la mise à Mort de FAVIDEMA que l’OREAL a décidé pour des questions de rentabilité et politique ! » C’est 59 années d’histoire qui prennent fin ….

http://www.favidema.es/

Publié dans Entreprises- Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article