L’Europe menacée par la cacophonie de ses dirigeants.

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Au milieu de l’inquiétude créée par la situation des finances publiques de l’Eurozone, il est important de communiquer peu, mais de communiquer bien. La cacophonie est assourdissante.

Les investisseurs tant en Europe qu’aux États-Unis et en Asie ne comprennent. On peut les comprendre : entre les déclarations des Présidents van Rompuy, Barroso et Junker, il y a plus que des différences de style. La situation est complexe : le financement de l’Irlande provient de deux fonds européens différents et du FMI.  

A cela s’ajoute le chœur des Chefs d’Etat.  La palme de la plus dangereuse communication revient incontestablement à Angela Merkel. Ce n’est pas seulement dû à ses déclarations intempestives et contradictoires, également au fait que le leader de l’Allemagne est généralement considérée comme la seule chance de sauvetage de l’Eurozone.  J’ai une certaine sympathie pour sa position impossible, mais parfois le silence est d’or.

Son Ministre des Finances réalise qu’il faut une union politique en Europe, et elle n’en veut pas. Cela ne facilite pas la cohérence. Dans une déclaration au Parlement allemand, le Bundestag, elle a prétendu -à tort- que l’intervention irlandaise suivait les procédures du FMI. Savait-elle que c’était faux ?

Cette attitude lui a d’ailleurs valu des reproches de partout, en ce compris le Président de la BEI, Philippe Maystadt. La BEI subit ces déclarations à travers les fluctuations des obligations notées AAA qui financent les projets de l’Union Européenne. Philippe Maystadt est généralement un homme discret, mais il est aux premières loges de ceux qui vivent au jour le jour les conséquences de ces déclarations.

L’enjeu est de taille.........

/finance.blog.lemonde.fr/2010/12/17/l’europe-menacee-par-la-cacophonie-de-ses-dirigeants/.

Publié dans Capitalisme-crise- G20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article