L’Europe désarmée face aux crises en Libye et en Syrie

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Engagés en Libye, les Européens découvrent qu'ils n'ont en réalité pas les moyens militaires pour mener une diplomatie efficace. Mutualiser leurs programmes de Défense serait la seule façon pour eux d'agir et d'exister politiquement sur la scène internationale, écrit Bernard Guetta dans Libération.

C’est un Américain qui a vendu la mèche. Si la majorité des pays européens ne participent pour ainsi dire pas aux opérations d’appui aérien à l’insurrection libyenne, dont ils approuvent pourtant le principe, c’est tout simplement, déclarait récemment [le secrétaire américain à la Défense] Robert Gates, que leur budget militaire est trop limité pour qu’ils puissent le faire.

Le patron du Pentagone ne disait là que la vérité, mais pas toute la vérité. Non seulement beaucoup des pays de l’Union n’ont à peu près pas de forces armées parce qu’ils comptaient sur le parapluie américain depuis le début de la guerre froide et que la disparition de la menace soviétique les a conduits à réduire encore leur effort militaire, mais même les grandes puissances européennes, même Paris et Londres, ont des capacités de projection extrêmement restreintes. La France et la Grande-Bretagne peuvent assumer l’opération libyenne mais, déjà engagées sur d’autres terrains, notamment en Afghanistan, elles y épuisent leurs réserves de munitions et y éprouvent, surtout, leur manque d’hommes et de matériels alors même qu’il ira s’aggravant en raison de leurs difficultés budgétaires........


15 juin 2011 Libération Paris

www.presseurop.eu/fr/content/article/713821-l-europe-desarmee-face-aux-crises-en-libye-et-en-syrie

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article