L'employabilité ne doit pas être le seul but de l'Education

Publié le par desirsdavenirparis5

 

 

Dans cette tribune, Francis Daspe dénonce l'approche éducative par l'évaluation de compétences, approche qui réduit l'école à un outil utilitariste de préparation d'une main d'oeuvre flexible et formatée aux besoins du marché. Au mépris de la mission de l'Ecole de la République, qui doit « contrecarrer les destinées sociales ».       

L’approche par compétences ne cesse de gagner du terrain aux différents niveaux du système éducatif français. C’est ainsi que l’évaluation tend de plus en plus à s’effectuer à l’aide de grilles et autres référentiels. Cette méthode est utilisée dans les écoles élémentaires depuis quelques années. Elle est en train de se mettre en place en collège où un livret de compétences est censé accompagner les collégiens, notamment en vue de l’obtention du diplôme national du brevet. L’opération est souvent présentée comme un moyen de rationaliser les pratiques pédagogiques et d’améliorer les performances du système éducatif. Mais la réalité est bien différente : ses incidences ne sont absolument pas neutres.....

  .

* Président de la Commission nationale Éducation du Parti de Gauche, Secrétaire général de l’AGAUREPS-Prométhée

www.marianne2.fr/L-employabilite-ne-doit-pas-etre-le-seul-but-de-l-Education_a202678.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article