L'éducation, nouvelle bulle spéculative aux Etats-Unis

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Nous commençons à peine à réaliser l'ampleur des conséquences que la crise des subprimes, et du crédit en général, va avoir sur les économies occidentales – on parle maintenant d'une nouvelle crise du crédit, mais subie par les Etats eux-mêmes – qu'une rumeur de plus en plus tenace se fait entendre aux États-Unis : il y aurait une nouvelle bulle.

Non, on ne parle ni de la surévaluation de Facebook, ni de la spéculation énergétique post-Fukushima, ni du bulletin de santé de Steve Jobs, mais d'éducation. Ça annonce une sale remise à plat des perspectives pour les nouvelles génération.

Le New York Times a dégainé le premier, avec un article assez dur : « Is Law School a Losing Game ? » On y découvre l'histoire de ces brillants étudiants qui ont emprunté pour devenir avocat surpayé comme dans les films, et qui se retrouvent au chômage, avec des dettes énormes.

L'ironie de ces histoires est que ces avocats sans travail ont suffisamment bien étudié le droit pour savoir comment ne pas avoir à rembourser leurs dettes, la plupart ayant opté pour la survie autour du seuil de pauvreté pour ne pas devenir esclaves de leurs créanciers

Plan .

Bidouiller les stats, multiplier les diplômes bidons

« L'économie de la connaissance » ? Pas aussi simple

L'université, l'usine à clones obéissants et conformistes

Les cadres, aujourd'hui touchés par la robotisation

Des facs ferment, au profit de filières qui sentent la thune

Déjà des scandales de trafic de diplômes

Une crise de civilisation totale


Par Laurent Chambon | Chercheur en sciences politiques | 26/04/2011 | 19H14

www.rue89.com/2011/04/26/leducation-nouvelle-bulle-speculative-aux-etats-unis-201381

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article