L’éducation n’est pas une variable d’ajustement...par Dominique Bertinotti

Publié le par desirsdavenirparis5

 Certes, les agences de notation, les organismes d’évaluation ne constituent pas l’alpha et l’oméga de l’appréciation d’une politique menée dans notre pays. Il n’en reste pas moins vrai qu’en l’espace de moins de deux mois, la France a été pointée du doigt en matière d’éducation comme un élève très moyen qui ne progresse pas. Notre pays possède dorénavant le plus faible nombre de professeurs par élève, parmi les 34 pays membres de l’OCDE comme l’indique le centre d’analyse stratégique dans sa note de février 2011. Cette situation est le résultat d’une politique dogmatique de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, qui aboutit à la suppression de 50 000 postes d’enseignants en 3 ans.
Après le mouvement des enseignants désobéisseurs, 47 enseignants, proviseurs, inspecteurs ou conseillers pédagogiques ont décidé de rendre leurs Palmes académiques à Luc Chatel pour protester contre la politique du gouvernement en matière d'éducation. Faisant fi de tout cela, le chef de l’Etat rétorquait lors de l’émission Paroles de Français sur TF1 qu’il est temps d’ « arrêter de se focaliser sur le quantitatif et de se mettre sur le qualitatif ». ......

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article