L’Autorité de sureté nucléaire dans le collimateur des associations

Publié le par desirsdavenirparis5

Vendredi, le Réseau sortir du nucléaire et le collectif Stop EPR2 ont tenté de s’immiscer dans le bâtiment parisien de l’Autorité de sureté nucléaire (ASN) pour y faire leur propre « visite décennale ». Ils reprochent à l’ASN son manque d’indépendance. Reportage.

Paris, VIIIe arrondissement, 22 avril au matin. Une trentaine de militants et quelques journalistes se sont fondus dans le flot des passants. Un assaut pacifique, suivant un plan d’action millimétré, doit être donné à 10h sur le bâtiment de l’Autorité de sureté nucléaire (ASN). La petite bande rassemblée par le collectifs Stop EPR2, avec le soutien expert des Désobéissants, sera pourtant stoppée par une trentaine de CRS, déployés 15 minutes avant le début de l’action.

Qu’à cela ne tienne. 10h15, Xavier Renou, le stratège de l’opération, s’avance seul dans une combinaison blanche. Journalistes, CRS et militants s’affairent dans son sillage. L’homme se présente à l’entrée du bâtiment, devant deux agents de sécurité incrédules. Puis il se retourne face au trottoir et commence :

« Nous sommes venus demander des explications à l’ASN et réclamer la fermeture des centrales nucléaires situées en zones sismiques et inondables », lance-t-il devant une bousculade de micros et caméras. « L’ASN ne fait pas son travail, il y a une dizaine de centrales en zones sismiques qui devraient être fermées. » ...............

Xavier Renou, Désobéissant

 

www.politis.fr/L-Autorite-de-Surete-Nucleaire,13910.html

Publié dans Ecologie-Environnement

Commenter cet article