Jurys populaires en correctionnelle

Publié le par desirsdavenirparis5

 


  •  Faites vous une opinion : voici la contradiction

Né sous la Révolution française, le jury populaire d’assises est aujourd’hui ancré dans notre système judiciaire. Depuis deux siècles, il permet à des citoyens de juger, aux côtés de magistrats professionnels, les comportements humains les plus graves : les crimes.

Aux assises, les jurés prennent leur rôle à cœur, ils l’exercent de manière consciencieuse et parfois presque religieuse. Ils se rendent compte que juger n’est pas aussi simple que certains veulent bien le dire. Et, si le pouvoir que le juré citoyen a entre les mains lui inspire autant de précautions, c’est qu’il est lui-même issu de cette masse de semblables d’où provient l’homme qu’il doit juger. Il juge alors avec à l’esprit cette idée que les foudres qu’il détient au-dessus de la tête de l’accusé sont les mêmes que celles qui pourraient s’abattre un jour sur sa propre tête.

Pourquoi alors ne pas envisager d’étendre le jury populaire aux tribunaux correctionnels qui jugent les délits, par définition moins graves que les crimes ?

Par ANDRÉ VALLINI député de l'Isère (membre du Parti socialiste), PAUL LE FÈVRE Avocat à Paris (membre du Parti socialiste)

Appuyez sur Link

 

link

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article