Jugement de Bobigny : Hortefeux seul contre tous (ou presque)

Publié le par desirsdavenirparis5


La cour d'appel de Paris a critiqué à son tour "certains commentaires", sur la condamnation des policiers à de la prison ferme, estimant qu'ils étaient "de nature à troubler la sérénité des débats" en appel.

  •  

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux apparaît de plus en plus isolé après ses propos qualifiant vendredi de "disproportionné" le jugement du tribunal de Bobigny à l'encontre de sept policiers accusés d'avoir menti et déclenché une polémique politique sur fond de tensions récurrentes police/justice. Après avoir déclenché un tollé au sein de l'opposition ce week-end (Martine Aubry en tête) et de vives critiques des syndicats de magistrats (USM, SM), c'est au tour de la cour d'appel de Paris d'exprimer, lundi 13 décembre, son désaccord. Une prise de position publique .....

 

Ainsi, le premier président de la cour d'appel de Paris, juridiction devant laquelle sera examiné l'appel du jugement de Bobigny, a estimé que  .....

Le ministre doit respecter le code pénal   Le président d'honneur du PRG, Roger-Gérard Schwartzenberg, a quant à lui rappelé samedi qu'"il serait souhaitable que le ministre de l'Intérieur respecte la Constitution et le code pénal".....

De son côté, le ministre de la justice Michel Mercier....

Le syndicat de la magistrature (SM, gauche) a lui dénoncé .....

 

Il "a complètement tort"   De la même façon, l'ex-ministre de la Justice Robert Badinter

 

Peu de soutien au gouvernement     


(Nouvelobs.com)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article