Israël - Palestine : la paix sur Facebook ?

Publié le par desirsdavenirparis5

 

x

Envoyer un article

Votre Nom * 

Votre Email * 

Le nom de votre ami * 

Adresse Email de votre ami * 

.

 

Sans se voir ni se rencontrer, des Palestiniens et des Israéliens commencent à échanger sur le net via Facebook. Créée il y a un peu plus d’un mois, et portée au grand jour par un article du "New-York Times" daté du 9 juillet, la page "Yala-Young Leaders" ambitionne de devenir un espace de travail et d'échanges qui obligerait les politiques à choisir la voie de  la paix.

Des rencontres virtuelles certes, mais bien réelles. Grâce à une page Facebook, des Palestiniens et Israéliens apprennent à se connaître et à échanger. Créée par Uri Savir, homme politique israélien et président du Centre Peres pour la paix, « Yala-Young Leaders » totalise à ce jour un peu plus de 7 000 fans. Même si le chiffre n'est pas extraordinaire, l’enthousiasme des contributeurs est là, à l’image de cet utilisateur Facebook :

 

 

"Cela pourrait être le site le plus important sur Internet", s'enthousiasme Leon Feder

Un article du New-York Times du 9 juillet explique comment la diversité des sujets abordés sur la page a retenu l’attention de Moad Arqoub, jeune étudiant palestinien et militant pacifiste. « J’ai tout de suite rejoint le groupe, explique-t-il, car il est très important que les Israeliens et les Palestiniens, dépourvus de processus de paix et séparés physiquement, puissent échanger sans barrière. »

« Toute la communication aujourd’hui se fait sur internet – sexe, guerre, affaires – pourquoi pas la paix ? », confie Uri Savir au New-York Times. « Aujourd’hui, nos dirigeants ne sont pas courageux, que ce soit d’un côté ou de l’autre, alors je me tourne vers une nouvelle génération, celle de la place Tahrir et celle de Facebook ». À 58 ans, le fondateur du groupe « Yala Young Leaders » affirme que son « but est d’avoir 100 000 personnes qui travaillent à des projets collectifs sur Yala afin d’obliger nos politiques à faire la paix ». 

 

 

Apprendre à se connaître


"My city, my life"

 

12/07/2011 à 17h:22 Par Marie Villacèque

www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110712100110/

Publié dans Proche-Orient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article