Iran, WikiLeaks et les dirigeants du Golfe

Publié le par desirsdavenirparis5

Souvent intéressants, les documents publiés par WikiLeaks doivent être maniés avec précaution, pour une série de raisons :
— d’abord, parce qu’ils couvrent des périodes très différentes et que ce qui est « vrai » à un moment donné ne l’est pas forcément à un autre ;
— ensuite, parce qu’ils reflètent les vues de tel ou tel diplomate et non « la vérité » ;
— enfin, parce que ces diplomates rapportent des propos qui leur ont été tenus et qui ne sont pas forcément non plus « la » vérité. Dans ce type de conversation, il n’est pas rare que les interlocuteurs des représentants d’une grande puissance comme les Etats-Unis disent, non ce qu’ils pensent, mais ce qui fera plaisir à ce représentant.

Un des exemples les plus frappants concerne l’épisode déjà connu de la rencontre entre Saddam Hussein et l’ambassadrice américaine à Bagdad, en juillet 1990, à la veille de l’invasion irakienne du Koweït. .....


jeudi 9 décembre 2010, par Alain Gresh

 

blog.mondediplo.net/2010-12-09-Iran-WikiLeaks-et-les-dirigeants-du-Golfe

Publié dans Proche-Orient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article