[INTERVIEW] François Rebsamen (PS) : "Nous rétablirons l'ordre"

Publié le par desirsdavenirparis5


Prévention, proximité, fermeté : le sénateur-maire de Dijon dévoile les propositions de son parti sur la sécurité.

Le Nouvel Observateur : Vous présidez le forum de réflexion sur la sécurité du Parti socialiste. Pourquoi la gauche a-t-elle toujours eu du mal à se faire entendre sur ce sujet ?

- François Rebsamen : Il y a sans doute d'abord une raison culturelle. L'histoire du socialisme, ce n'est pas l'histoire de l'ordre mais plutôt celle de la contestation de l'ordre établi pour plus de justice sociale. Cela remonte à loin, mais cela doit être inscrit quelque part dans la mémoire des Français. Certains socialistes ont pu aussi, par le passé, se méfier des politiques de sécurité publique parce qu'ils y voyaient surtout des menaces pour les libertés individuelles. Plus près de nous enfin, il y a eu cette phrase malheureuse de Lionel Jospin, qui confia en 2002 avoir " pêché par naïveté ". Jospin expliquait alors qu'il avait cru que la baisse du chômage entraînerait une baisse de la délinquance, mais la droite a sorti ces mots de leur contexte et elle en fait son miel depuis huit ans.

C'est à la fois injuste et malhonnête ! De Pierre Joxe à Daniel Vaillant, en passant par Jean-Pierre Chevènement, c'est de la gauche que sont venues la plupart des innovations pour améliorer le fonctionnement de la police. Et les personnalités que je viens de vous citer n'étaient pas franchement réputées pour leur naïveté…

 

Il y a dix-huit mois pourtant, la direction du PS organisait au Zénith un "Printemps des libertés" pour mettre en garde le pays contre une dérive sécuritaire…

- Martine Aubry est à la fois maire de Lille et première secrétaire du PS. J'observe aujourd'hui que le pragmatisme dont elle fait preuve dans sa ville en matière de sécurité a fini par l'emporter sur les postures idéologiques et ses alliances de congrès. C'est une bonne chose. Tous les socialistes sont désormais convertis à la nécessité d'une politique juste et responsable en matière de sécurité. Et en particulier les nombreux élus du PS qui se battent tous les jours pour assurer la tranquillité publique de leurs concitoyens.

QUESTIONS 

Quel bilan dressez-vous de l'action du gouvernement ?

Le gouvernement prétend pourtant que la délinquance n'a cessé de baisser depuis 2002…


Faut-il recruter davantage de policiers pour faire baisser l'insécurité ?


Construirez-vous de nouveaux commissariats pour améliorer la présence policière ?

 

C'est le retour de la police de proximité ?

 

Faut-il développer la vidéosurveillance ? 

Que propose le PS pour améliorer la lutte contre la délinquance ?

Faut-il sanctionner plus lourdement les actes de délinquance ?

Et quand les délits sont plus sérieux ?

Tout cela demande des moyens…

Et dans les quartiers où la police ne rentre plus qu'au coup par coup ?

En faisant appel à l'armée ?

On a longtemps accusé le PS de chercher des excuses aux délinquants et de négliger les victimes…


Propos recueillis par Matthieu Croissandeau

(Nouvelobs.com)

tempsreel.nouvelobs.com/actualite/opinion/20101116.OBS3027/interview-francois-rebsamen-ps-nous-retablirons-l-ordre.html

_______________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article