Incendie du Carmel : Désastre et enseignements

Publié le par desirsdavenirparis5



 
Comme toute la population israélienne nous avons été choqués

et attristés par l’incendie qui a ravagé le Carmel pendant

quatre jours. 42 victimes, plus de 250 maisons

détruites ou endommagées, plus de cinq mille hectares de

forêt brulés, le bilan est très lourd.

En Israël, l’heure est maintenant à la recherche des responsabilités et à la reconstruction.

Pour notre part nous voudrions en tirer deux enseignements.

Le premier, c’est que cette catastrophe a révélé le manque

sévère de moyens pour lutter contre les incendies en

Israël. Entendre pour sa défense le ministre de l

’Intérieur Elie Yishai, responsable de la gestion d

es pompiers, évoquer le million de Shekels qu’il

a alloués cette année comme budget pour lutter

contre les incendies est dérisoire devant les milliards

de dollars investis dans les territoires occupés.

Cette catastrophe a mis une fois de plus en évidence l’ordre de priorité des dirigeants israéliens existant depuis des années.

Le second c’est que pour éteindre cet incendie, Israël a dû f

aire appel à l’aide étrangère. Assister au dessus du

Carmel au ballet aérien des avions turcs, américains

ou russes qui en croisaient d’autres venus d’un

des vingt pays ayant répondu positivement à l’appel

du Premier Ministre israélien est la meilleure preuve

que l’idée trop souvent répandue en Israël

« Tout le monde est contre nous » n’est pas vraie.

Voir au sol les pompiers israéliens luttant côte à côte

avec ceux venus des territoires palestiniens est un signe

fort de ce que pourrait devenir la coopération

entre les deux entités le jour où enfin

un Etat palestinien verra le jour.

 

JCALL

European Jewish
Call for Reason

Publié dans Proche-Orient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article